Conseil de Paris: la droite doit cesser d’être mauvaise perdante

Vendredi 18 avril 2014

Par Jean-Bernard BROS

Président du groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants » (PRG-CI)

Après un premier discours à la limite de la courtoisie républicaine lors de l’installation de la nouvelle Maire de Paris, la chef de file de l’opposition Nathalie Kosciusko-Morizet récidive aujourd’hui dans Le Figaro par une nouvelle contestation des résultats de l’élection municipale.

La gauche rassemblée et les écologistes ont été élus sur un programme clair, et la volonté des parisiennes et des parisiens de continuer avec une majorité de gauche s’est exprimée de manière incontestable.

Il n’y a donc pas de « majorité relative » comme le laisse supposer la droite parisienne, mais une majorité cohérente, solide et de progrès, réunie autour d’un projet municipal et une même volonté de servir Paris.

J’appelle, pour les 6 années de combat démocratique qui sont maintenant devant nous, l’opposition municipale et sa chef de file à faire preuve de responsabilité et de ne pas tomber dans une contestation puérile et systématique de tout ce qui pourra être proposé par notre majorité municipale.