La réforme du mode d’attribution des logements à Paris est nécessaire

Le plan d’action de la municipalité en faveur du logement sera examiné lors du Conseil de Paris du 19 Mai 2014.

Parmi l’ensemble des mesures présentées, nous nous réjouissons particulièrement de la démarche de mise en place d’un dispositif dit de « scoring » pour l’attribution des logements sociaux. Le scoring a pour objectif de rendre la sélection des demandes de logements plus claire et transparente. A partir d’une grille de critères cohérents (situation familiale et professionnelle, ancienneté de l’inscription, revenu…) chaque demandeur se voit attribuer un nombre de points. C’est en fonction de ces points que la demande reçoit une réponse négative ou positive. Ce dispositif permettra enfin une hiérarchisation sur des critères objectifs pour l’attribution des logements sociaux.

Une meilleure lisibilité dans le processus de demande, une grille de critères revisitée et accessible à tous et de la pédagogie auprès des habitants constituent, selon nous, les indispensables outils d’une remise à plat du système attributions de logements sociaux à Paris.

La mesure de mise en place de l’anonymat des dossiers déposés en commissions d’attribution est également une nécessité pour mettre définitivement fin à toute suspicion de favoritisme de la part des élus.

Nous rappelons à cet égard que la Mission d’Information et d’Evaluation du Conseil de Paris menée en 2012 par des élus de toutes tendances politiques avait, à l’unanimité, appelé à la mise en place d’un tel dispositif.

La réforme des attributions est nécessaire et s’inscrit dans la démarche ambitieuse et volontariste de notre majorité municipale de traiter l’ensemble des aspects liés à la question du logement à Paris.

 

Jean-Bernard BROS

Président du groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants »