Débat organisé sur les berges de Seine – intervention du groupe PRG-CI

Madame la Maire, mes chers collègues,

Alors que l’opposition municipale nous annonçait un désastre en termes de circulation et d’intérêt général, alors que le Premier Ministre François Fillon épaulé par le Préfet de Police de l’époque tentait de ralentir le projet, nous y sommes arrivés : c’est une majorité progressiste qui a réussi son pari de rendre les berges de seine aux parisiennes et aux parisiens.

Et comme nous sommes à l’heure d’un premier bilan, force est de constater que cette opération reçoit l’assentiment quasi unanime des habitants et visiteurs de Paris. Cela a été rappelé par les différents orateurs : bonne fréquentation, bilan positif en terme environnemental, de bruit et de circulation, investissements de plus en plus importants des associatifs et entreprises : tous ces points nous confortent, s’il en était besoin, que nous avons fait le bon choix. Il nous faut maintenant aborder le devenir de nos berges de Seine avec ambition et créativité, renforcer l’attractivité du site, car, et heureusement, il reste à faire.

Je me permets ainsi de porter au nom de mon groupe quelques suggestions :

–         y organiser plus fréquemment des événements nocturnes offrirait bien des avantages : pas de problème de nuisances et un panorama exceptionnel pour les fêtards. Je pense que nous pouvons aller plus loin dans la vitalité nocturne des berges, pas encore exploitée à sa juste valeur. Il faut amarrer des bateaux à vocation festive et faire des bords de Seine un lieu identifié comme systématiquement animé en soirée.

–         Les berges de Seine doivent d’un autre côté demeurer un endroit de respiration, préservé de la frénésie consumériste et publicitaire que nous connaissons : les accords de mécénat doivent demeurer strictes sur cet aspect, les berges de Seine n’ont pas vocation à devenir un supermarché à ciel ouvert mais bien un lieu apaisé, de loisir et de détente. Il nous faut d’ailleurs être actif pour qu’à termes, les bâches publicitaires qui font face aux berges, s’incrustent mieux dans notre patrimoine

Demain, le rôle des bords de Seine va être renforcé et le vœu de l’exécutif nous présente des premières pistes.

Concernant les études d’aménagement des berges rive droite dans le 1er et 4ème arrondissement : aujourd’hui, je vous le dit franchement, nous n’avons pas d’apriori particulier, ni positif, ni négatif concernant cette idée. Il faut évaluer ce que des aménagements pourraient donner en termes de fluidité de la circulation et s’assurer que cela constitue une réelle plus-value pour les parisiennes et les parisiens : la proposition d’étude nous parait donc recevable, mais je vous l’annonce, mon groupe demeure très prudent et sera très attentif aux conclusions qui seront faites.

Concernant la continuité piétonne et cyclable, même chose : des études pourront éclairer utilement de futures décisions de notre assemblée. Sur ce point non plus, nous n’avons pas d’apriori.

Concernant la collaboration avec ports de Paris et donc le transport fluvial : c’est une piste que nous soutenons d’ores et déjà, car c’est là un des aspects du transport parisien où il existe une marge de progression importante pour la Ville. Le transport fluvial, de personne, ou de marchandise, est encore sous développé à Paris et nous soutenons tout ce qui pourrait favoriser ce mode de transport.

Voilà Madame la Maire, mes chers collègues, quelques mots concernant les berges de Seine à Paris.

Il nous faut continuer à apporter de l’attention, dans la concertation, à ce patrimoine exceptionnel dont nous avons hérité. Je suis persuadé que les Berges de Seine ont un rôle majeur à jouer pour Paris, son esthétisme, son image, son dynamisme. Prenons le temps d’élaborer une mise en valeur de cet espace qui soit adaptée. Posons les bases d’une transformation intelligente, dans la concertation, de ce site exceptionnel et soyez assuré que notre groupe.