Mise en place d’un plan lumière, intervention de Jean-Bernard Bros

Madame la Maire, mes chers collègues,

La maîtrise énergétique est un enjeu fondamental pour notre avenir. La Ville de Paris s’est d’ailleurs fixée des objectifs forts en la matière. En effet le Plan Climat parisien prévoit de réduire de 25% la consommation énergétique de la Ville d’ici 2020. Les élus du groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants » souhaitent que, dans ce cadre, une action ambitieuse soit menée au niveau de l’éclairage public, qui peut-être assurément amélioré.

Des nouvelles possibilités techniques en matière électrique doivent être encouragées. Paris doit être pionnière et innovante comme elle a pu l’être dans le passé en ce domaine.

En outre, au-delà d’être un élément essentiel à la sécurité dans l’espace public, l’éclairage permet de mettre en valeur notre patrimoine urbain. Notre collectivité doit se lancer dans une véritable réflexion sur l’évolution de l’éclairage fonctionnel. L’éclairage doit aujourd’hui dépasser sa fonction première et la lumière doit aussi être utilisée pour la valorisation du bâti et du patrimoine. Cette nouvelle approche permettrait une conception de l’espace urbain à travers une nouvelle forme d’art. Ceci doit être fait au niveau des sites prestigieux mais aussi sur les grands axes et dans les quartiers moins fréquentés.

La mise en lumière de la façade de la gare du Nord constitue un bel exemple de ce qu’il est possible de faire lorsqu’il y a une réelle volonté de valoriser un patrimoine, tout en répondant aux attentes exprimées notamment à travers le « Plan Climat ».

D’autres exemples existent quant à la valorisation du patrimoine par de la création en termes de jeux de lumière, je pense notamment à l’éclairage mis en place rue « Robert de Flers » dans le 15ème, basé sur une approche chrono-biologique, changeant selon les moments de la journée, ciel bleu le matin, bleu-turquoise le midi et blanche le soir.

S’il nous semble indispensable de multiplier de telles initiatives, celles-ci doivent être encadrées par une politique cohérente et partagée sur l’ensemble du territoire. Nous proposons donc à travers ce vœu que soit mis en place un « Plan Lumière » à l’échelle parisienne. La valorisation de notre patrimoine conjuguée à la réduction de la consommation d’énergie nous semble un cap ambitieux auquel nous devons nous tenir.

Ainsi, je vous propose mes chers collègues de voter ce vœu,