On en sait plus sur ce millionnaire qui distribue des billets verts

Le matinLe mystérieux philanthrope a été démasqué. Depuis, Jason Buzi accepte les interviews et annonce ses prochaines distributions en Europe. Mais à Paris, un élu grogne.

Depuis trois semaines, un mystérieux millionnaire fait la joie de milliers de Californiens en cachant quelques liasses de dollars, parfois jusqu’à 250$, dans des endroits insolites de grandes villes. Grâce à des indices parcimonieusement diffusés sur son compte Twitter, les suiveurs de Monsieur @HiddenCash peuvent participer à cette chasse au trésor ludique et espérer trouver les billets. Au total 15’000 dollars ont été offerts à ce jour (env. 13’000 CHF).

Très intrigués par le personnage, les médias américains ont réussi – la chaîne Inside Edition en tête – à identifier ce philanthrope mystère et à obtenir ses confessions. Depuis lundi, Jason Buzi confirme, devant les caméras, qu’il est bien cet Américain qui a fait fortune dans l’immobilier mais qu’il n’a pas d’autre but que de faire plaisir aux gens, sans vanter aucune marque ni produit.

Générosité exportée en Europe

Certes, montrer son visage l’empêchera désormais de déposer lui-même ses petits cadeaux ici et là mais ses nombreux amis s’en chargeront. Car, et c’est une bonne nouvelle, les dons se poursuivront. Dès ce week-end à New York (Manhattan et Brooklyn), Chicago, Houston, Las Vegas et Mexico.

Puis, la première semaine de juillet, il pleuvra des euros sur Paris, Madrid et des livres sur Londres. En entendant ça, l’élu français Jean-Bernard Bros, président du «Groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants», a écrit au Préfet de police pour faire interdire cette «Chasse à l’argent prévue à Paris début juillet». Probablement trop dangereuse à ses yeux. Même si l’on peut comprendre son souci de voir des attroupements soudains et incontrôlables, il ne va pas se faire que des amis dans la capitale française.

Et si on tweetait à ce bienfaiteur?

Et si on tweettait tous à Monsieur @HiddenCash pour que ce Père Noël estival n’oublie pas la Suisse romande dans sa hotte?

Le Matin, édition du 12 juin 2014 Par Marion Clément.