Voeu pour la création d’un label « équivalent conservatoire » – intervention en séance

La Ville de Paris mène depuis 2001 une politique de soutien à l’enseignement musical à destination des plus jeunes. Cette politique se base sur la qualité de l’enseignement et l’ouverture au plus grand nombre.

Aujourd’hui, nous pouvons constater que la demande des familles parisiennes pour des activités musicales est toujours plus importante. Et cela est d’autant plus visible en ce qui concerne les conservatoires parisiens pour qui, comme vous le savez, les inscriptions relèvent du parcours du combattant.

Les constructions et élargissements des conservatoires, qui permettraient une augmentation conséquente du nombre de places ouvertes, prennent du temps, dans un contexte budgétaire restreint. En attendant nous devons faire face à la demande des habitants pour la pratique musicale.

Ainsi, nous proposons que la Ville de Paris aide au développement du partenariat entre les conservatoires, les centres d’animation et les autres structures enseignant la musique. Un travail sur l’organisation d’une répartition des enseignements, l’accréditation des professeurs, ou encore l’adaptation des tarifs aux ressources des élèves pourraient être les bases de ce partenariat. A terme, nous demandons que soit créé un label « équivalent conservatoire » permettant aux structures enseignant la musique, en fonction d’un nombre de critères précis, de prodiguer des enseignements artistiques équivalent à ceux des conservatoires.