Extension des horaires des équipements sportifs, une expérimentation positive pour Paris

Madame la Maire, mes chers collègues,

Nous considérons, avec les élus du groupe RGCI, que la délibération qui nous est présentée aujourd’hui va réellement dans le bon sens. Elle est le signe d’une politique volontariste d’adaptation de notre politique et de nos initiatives aux pratiques et besoins des parisiens.

Le manque de créneaux sportifs est une difficulté réelle dont chacun fait le constat. Ainsi, la Ville n’est pas en capacité de répondre aux demandes des 2.000 associations sportives réservant des créneaux. Paris est faiblement dotée en équipements sportifs. Et mis en rapport avec le nombre d’habitants, nous sommes même le dernier département français. Il faut donc faire preuve d’imagination, et c’est tout le sens de cette délibération, pour étoffer l’offre et répondre au mieux aux attentes de chacun. La construction de nouveaux équipements n’est pas toujours possible, ou de manière très limitée : la densité urbaine, le contexte foncier dans sa globalité sont des obstacles trop importants. Ainsi, il fallait trouver une réponse innovante pour répondre aux besoins des associations sportives. C’était un engagement pour la mandature et il faut saluer son application concrète.

L’expérimentation qui va être menée sur 17 équipements dans 14 arrondissements est extrêmement importante. L’ouverture de créneau après 22h30 en semaine et après 18h le dimanche, va permettre une ouverture qui n’a pas d’équivalent dans les autres équipements municipaux. En outre, le choix fait de laisser l’équipement sous responsabilité des associations durant ces heures est positive à deux titres :

–      cela montre tout d’abord la confiance de l’institution pour les acteurs associatifs, et c’est le signe d’un respect mutuel envers ces acteurs indispensables qui font beaucoup pour les parisiens.

–      ensuite, elle n’oblige pas les agents de la DJS à finir leur service trop tardivement.

Le dispositif mis en place est également, je crois qu’il faut vraiment le signaler, le fruit d’un travail mené dans une volonté d’ouverture et de réelle concertation avec l’ensemble des acteurs locaux concernés. Ainsi le choix des associations s’est fait en partenariat avec les mairies d’arrondissement. Des réunions d’échange et d’information ont eu lieu avec les agents de la DJS. Nous reconnaissons aussi l’effort fait en matière de sécurité pour que l’activité des associations se passe au mieux. Je pense réellement que toutes les garanties nécessaires au bon déroulement du projet sont présentes.

La mise en place d’une structure d’évaluation est enfin le signe d’une mesure sérieuse, réfléchie et mesurée. Nous espérons bien sûr que le bilan sera positif pour aller vers une extension au sein d’autres établissements sportifs. La réflexion menée ici pourrait d’ailleurs être envisagée sur d’autres types d’équipements. L’enjeu d’adapter les horaires se posent pour l’ensemble des sujets municipaux, je pense aux transports, je pense aux crèches, je pense aux bibliothèques. Mais nous y reviendrons.

Mais d’ores et déjà, mes chers collègues, les élus du groupe Radical de Gauche Centre et Indépendants, voteront bien évidemment pour la délibération qui nous est soumise.