Le service civique : allons encore plus loin !

Madame la Maire, mes chers collègues,

Le dispositif du service civique mis en place par la Ville depuis 2007 est un formidable vecteur en faveur de l’engagement citoyen. Toutes les formes de cet engagement au service du bien commun, doivent être soutenues. Il permet d’offrir à chacun les conditions de son émancipation, de sa participation à la vie de la cité et de s’y sentir respecté et intégré.

 L’autre aspect important du service civique est qu’il permet à des jeunes de découvrir un milieu professionnel, d’acquérir de l’expérience et des compétences. Ils peuvent, à travers un certain nombre de postes proposés par la Ville, s’investir dans des missions diverses.

 La municipalité montre d’ailleurs chaque année, son engagement pour ce dispositif. L’élargissement du champ des missions proposées aux volontaires en est un exemple. Ainsi des jeunes ont pu travailler dans le domaine de la démocratie locale ou dans la lutte contre la fracture numérique, ce qui contribue à faire de Paris, une capitale solidaire. Le nombre de volontaires augmente régulièrement, même si nous pourrions aller plus loin. De 184 sur l’année 2012/2013, le contingent pour l’année 2014/2015 est passé à 215 volontaires.

 L’indemnisation des volontaires par l’Etat est complétée par une participation de la Ville. Elle verse une indemnité mensuelle, en remboursant, par exemple, les frais de transports. La simplification des modalités de financement de cette indemnité, avec un versement mensuel unique, nous parait réellement aller dans le bon sens. Le groupe RG-CI votera donc en faveur de la délibération qui nous est présentée.

Mais au-delà de cette délibération, nous devons dès à présent préparer l’avenir du service civique. Le Président de la République l’a annoncé, un élargissement du dispositif est à l’étude, et des moyens supplémentaires vont normalement être attribués.Le programme politique que les parisiens ont choisi en mars dernier mettait largement en avant la promotion de l’engagement citoyen.

 Cette promotion doit intervenir dès le plus jeune âge, et la Ville doit proposer des solutions diversifiées et amplifiées pour répondre à cet objectif. Et c’est pourquoi, nous souhaitons que la Ville participe largement à l’objectif national pour 2017 des 100.000 volontaires bénéficiant du dispositif.

 Elargir les offres de missions, accompagner les associations qui souhaitent s’engager dans cette démarche, mettre en lien les offres et les demandes, nous devons être précurseurs sur le sujet.