Accueil de l’EURO 2016 : Paris prêt à montrer son dynamisme!

Madame la Maire, mes chers collègues,

L’Euro 2016 constitue un évènement majeur sur la scène internationale. Il est, la délibération le rappelle utilement, la 3eme plus importante compétition sportive mondiale. D’abord, la France a un lien fort avec les grandes compétitions de football et tout particulièrement l’Euro. Elle l’a déjà accueilli 2 fois, en 1960 et en 1984, où elle avait d’ailleurs remporté la compétition, et va donc une nouvelle fois l’accueillir en 2016.

Du 10 juin au 10 juillet 2016 la France, l’Europe et même le monde vont vivre au rythme du ballon rond. Voilà une occasion unique de montrer, à nouveau, que Paris est un lieu qui sait allier sens de l’accueil, dynamisme, innovation, convivialité, esprit festif, sérénité et sécurité, tout cela dans un esprit sportif irréprochable. Nous sommes une terre qui aime le sport, nous sommes la ville qui sait accueillir et innover, et nous devons le démontrer de nouveau au monde entier.

Evidemment, un accueil de qualité constitue un challenge important, et ce n’est pas sans poser un certain nombre de questions :

– Comment optimiser financièrement l’événement pour la ville ? L’évaluation du coût net pour la ville est de 4,95 millions d’euros. C’est à la fois une somme certaine, mais sur un événement d’une telle ampleur et les retombées qu’il suscite, je pense aux commerçants, à l’hôtellerie, aux activités nocturnes, aux musées, aux transporteurs, à la visibilité et à l’attractivité de Paris, c’est tout à fait relatif.

– Comment faire en sorte que l’événement s’intègre au cadre patrimonial et environnemental de Paris et ne soit pas un grand supermarché à ciel ouvert pendant un mois ?

– Comment prévenir les conduites à risque ?

– L’encadrement de la Fan Zone sera-t-il opérationnel ? Sur ce point, de solides gardes fous ont été posés et l’UEFA est parfaitement consciente des exigences de la ville.

– Comment, enfin, assurer au mieux la sécurité de tous, tout en préservant un cadre festif et bienveillant ? En termes d’accueil, les acteurs du tourisme seront-ils prêts ? la capacité hôtelière est-elle suffisante, tout comme la formation à la pratique de l’anglais et à la connaissance de la ville pouraccueillir cette vague de supporters qui va déferler pendant un mois?

Sur toutes ces questions, je sais à la fois mon collègue Jean-François Martins, et la Préfecture de Police notamment, totalement mobilisés pour apporter des réponses efficaces aux inquiétudes, légitimes d’ailleurs.

A l’approche d’événements de telle ampleur, nous avons élus la responsabilité de rassurer et de créer une dynamique positive. C’est d’ailleurs le sens de la démarche voulue par la ville qui incite fortement les arrondissements à organiser des animations. Car c’est aussi au niveau très local que se jouera la réussite de l’événement. Cette délibération pose aussi une question pour les futurs grands événements internationaux : quid de l’animation de Paris lors d’événements sportifs majeurs qui n’ont pas lieu dans notre ville ? Nous devons réfléchir à comment accompagner l’ensemble des grands événements populaires, même ceux qui ont lieu à l’autre bout du monde.

Disons les choses, l’animation autour de la coupe du monde de football 2014 à Paris n’a pas été satisfaisante. Il faut réfléchir, par exemple pour les JO de 2016 ou la coupe du monde de 2018 à proposer des animations qui dépassent la seule installation d’un écran géant. Je soumets cette réflexion à notre assemblée.

 Pour conclure, mes chers collègues, je pense que nous pouvons être enthousiastes par rapport à l’EURO 2016. Nous sommes le pays hôte et nous allons assumer cette belle responsabilité. Soyons positif et rendons nous compte de la chance que constitue l’accueil de l’Euro. D’abord parce que, dans la grande tradition, des compétitions de foot, quand nous accueillons un événement, je pense à 84, je pense à 98, nous les emportons. Tout le monde s’en souvient, et cela marque nos générations.

Enfin parce que ce mois de compétition va inévitablement dynamiser la ville, et constituera une vitrine magnifique sur notre capacité à nous renouveler dans l’accueil et l’innovation. Mettons-nous donc en mouvement pour faire de ce mois de Juin 2016 un mois de convivialité et de fête qui marque les esprits.