Adaptation administrative aux évolutions du droit de la famille

Monsieur le Maire, Monsieur le Président Féraud, mes chers collègues,

La délibération proposée par le groupe socialiste et apparentés s’inscrit dans une démarche d’adaptation de notre administration aux évolutions de la loi. Les familles parisiennes doivent pouvoir toutes bénéficier des mêmes droits et devoirs.

La loi votée le 18 mai 2013 ouvrant de nouveaux droits pour les couples de personnes de même sexe doit se concrétiser, et c’est bien normal, dans son application quotidienne et les services de la ville doivent suivre et s’adapter. Il faut en normaliser le plus possible la portée, et cette normalisation passe par une égalité stricte dans le traitement que fait l’administration parisienne des questions liées au mariage, à l’adoption et à la succession. Ni plus, ni moins.

Il semble donc qu’il y a encore des ajustements à effectuer au niveau des formulaires administratifs, des logiciels et informations informatiques, la sensibilisation des agents, et de l’information de manière plus générale. C’est donc une bonne chose de mettre en lumière ces aspects afin que nous avancions sur la question et que l’adaptation soit la plus fine possible.

 Peut-être un mot également car nous savons qu’un certain nombre de maires d’arrondissement de droite rechignent encore à célébrer ces mariages et continuent à participer à des manifestations s’y opposant. Si cette délibération peut également servir de piqure de rappel sur le fait que ces mariages sont entrés dans les mœurs et qu’être Républicain aujourd’hui, c’est aussi traiter chaque couple dans l’égalité et sans catégoriser, et bien c’est une bonne chose.

 Mes chers collègues, je vous invite, tous bancs confondus, à voter cette délibération proposée par le groupe Socialistes et apparentés.