Bibliothèque numérique notre voeu adopté en Conseil de Paris

Madame la Maire, mes chers collègues,

Les 69 bibliothèques parisiennes sont des équipements importants pour l’accès à la culture pour l’ensemble des parisiennes et des parisiens. Le maillage du réseau à travers des établissements diversifiés, de par leur taille et leur fond documentaire, permet de toucher un grand nombre d’habitants, avec plus de 12 millions de prêts par an et plus de 300.000 personnes inscrites.

Nous le savons, la lecture, en lien avec le progrès technique, se diversifie, et le papier n’est plus le seul support utilisé. Il était ainsi normal que la Ville de Paris accompagne cette diversification en proposant de nouveaux supports de lecture numérique. Le développement de cette offre a commencé avec la mise à disposition de plus de 1000 liseuses accessibles au sein des bibliothèques municipales.

La Ville propose d’aller plus loin en créant une plate-forme numérique de prêt. Nous saluons bien évidemment ce projet ambitieux, qui prévoit la mise en ligne de 30.000 exemplaires de livres électroniques. La mise en ligne d’autres types d’œuvres, pourrait être envisagée. La Ville de Paris, gère en propre ou de manière déléguée des supports vidéo et musicaux, qui pourraient être mis à disposition du public par ce biais. La mise en valeur d’œuvre mettant en lumière Paris, son histoire et la diversité des créations artistiques qui s’en sont inspirées nous semblerait être une première sélection pertinente. D’autres collectivités, comme par exemple la ville de Lille, ont réussi à mettre à disposition ce type d’œuvres culturelles. Notre Ville a très certainement les capacités de le faire également.

En outre, nous souhaitions avoir des éléments d’informations concernant le travail autour de l’accessibilité de ce nouvel outil. Au-delà de la réalité de la fracture numérique, de récentes études ont montré l’importance de travailler à l’inclusion numérique pour tous les publics. Ainsi, dans un rapport de novembre 2013, le Conseil National du Numérique pointait l’importance de réduire, par l’apprentissage continu des technologies, l’écart entre la capacité à utiliser et la capacité à maîtriser le numérique.

La Ville de Paris doit prendre sa part, en tant que collectivité, à ce travail, et prévoir des actions de formation au sein des bibliothèques pour développer un accès plus large à ce nouvel outil. Nous souhaitons connaître également les principes conducteurs pour la création de la plateforme numérique, ainsi que les liens à développer avec les autres supports numériques de la Ville. Enfin, une évaluation du dispositif nous parait à prévoir dès à présent, notamment afin de mieux connaître les publics utilisateurs et les freins potentiels à leur accessibilité.

Voilà les éléments sur lesquels nous attendons une réponse de l’exécutif,