Budget spécial de la Préfecture de Police – 2015

Madame le Maire, Monsieur le Préfet de Police, mes chers collègues,

 Concernant le budget spécial de la préfecture de Police qui nous ait présenté aujourd’hui, nous souhaitons saluer le sérieux budgétaire dont il est la preuve. Sur les dépenses de fonctionnement particulièrement, la diminution de 0,62% est très faible et a pu être réalisée grâce aux efforts de rationalisation et d’économie de l’administration. Cette quasi-stabilité budgétaire réalisée dans un contexte budgétaire tendu, ne doit pourtant pas empêcher le développement d’un meilleur service pour les parisiens et les parisiennes.

 La sécurité doit également être assurée pour les visiteurs de notre ville. Les agressions médiatisées de touristes ces dernières années avaient donné de Paris, une image de capitale dangereuse. Mais les chiffres publiés par la Préfecture de Police le 12 novembre dernier tendent à témoigner d’un renversement de situation. En attendant bien sûr des consolidations statistiques pour 2014, les vols avec violence commis à l’encontre des touristes auraient diminués de 8% par rapport à l’an dernier.

 L’engagement de la Préfecture de Police avec l’augmentation de la présence policière et le démantèlement de réseaux agissant sur les lieux touristiques a indubitablement participé à cette baisse. La Ville de Paris aura aussi un rôle a joué pour compléter l’action policière, notamment en développant des actions de prévention spécifique et ciblée.

Enfin, la sécurité est évidemment essentielle pour l’ensemble des parisiens, quel que soit leur arrondissement. Au-delà de moyens supplémentaires à développer, nous devons réellement renforcer la complémentarité entre les services de la Préfecture de Police, ceux de la Ville de Paris et les acteurs locaux, en premier lieu les associations.

 Les Zones de Sécurité Prioritaires ou la création de Groupes Locaux du Traitement de la Délinquance ont permis de renforcer le partenariat entre les acteurs concernés. Mais cela devrait être amplifié sur l’ensemble du territoire parisien, et ce pour aussi mettre en commun les moyens des différentes administrations. Certaines actions doivent évidemment rester de la compétence unique de la police. Cependant, notamment en ce qui concerne la lutte contre les incivilités, une meilleure répartition doit être trouvée.

De nombreuses nuisances sont rencontrées chaque jour par nos concitoyens dans l’espace public. Pris un a un, ces désagréments quotidiens ne constituent pas des actes très graves. Mais leur répétition créé un sentiment d’insécurité dans certains quartiers. La verbalisation doit se multiplier face à ces incivilités. Nous espérons qu’un partenariat plus efficace entre les services de police administrative et la ville puisse être rapidement mis en place. Nous croyons plus largement en la coproduction de sécurité et espérons que les acteurs concernés sauront mieux mettre en commun leurs efforts. Cela a déjà permis dans certains domaines, je pense par exemple à lutte contre les violences faites aux femmes, de développer une action plus efficace.

Vous l’avez compris, les élus du groupe RGCI, saluent l’action de la Préfecture de Police. La prochaine étape sera assurément l’élaboration du contrat parisien de sécurité et des contrats de sécurité d’arrondissement.

Et tout en espérant des avancées dans les liens entre nos deux institutions, nous voterons en faveur du budget spécial qui nous est présenté aujourd’hui.