Maltraitance des personnes âgées, notre voeu pour une plus grande information

Madame la Maire, mes chers collègues,

Je commencerai mon propos en saluant l’action d’ALMA-Paris. L’association assure de nombreuses permanences téléphoniques pour évaluer les situations de maltraitance et apporter un soutien et un réel suivi. Elle travaille également en collaboration avec les CLIC sur l’ensemble du territoire parisien.

Nous connaissons l’engagement de l’exécutif pour venir en aide aux personnes âgées en difficulté. L’augmentation des sommes allouées dans le budget primitif en ce qui concerne cette question en est une preuve.

La maltraitance est un phénomène complexe, encore mal appréhendé, dont nous connaissons peu l’étendue. Ainsi, si l’OMS estime que 4 à 6% des personnes âgées dans les pays à revenu élevé ont été victimes d’une forme ou d’une autre de maltraitance à domicile, elle souligne également le peu d’études et de recherches sur la question.

Or, sans une connaissance précise du phénomène, sans études sérieuses sur la question, il nous semble difficile de déployer une action efficace. C’est pourquoi à travers ce vœu, nous demandons le lancement d’une étude pour mesurer et appréhender le phénomène sur le territoire parisien.

Au-delà de l’action de l’association ALMA-Paris, il nous semble aussi important de communiquer plus largement sur le phénomène. De nombreux citoyens sont ou seront amenés à prendre le rôle d’aidant. Faute d’une information et d’une aide suffisante, chacun est susceptible de maltraitance, sans bien souvent en avoir même conscience.

Les conditions de vie des seniors est une question qui devra fatalement être de plus en plus abordée. Le vieillissement de la population en France est une réalité que nous devons anticiper et affronter. La question de la maltraitance fait partie de ces phénomènes qui risquent de croître.

Ainsi pour toutes les raisons évoquées précédemment, je vous invite, mes chers collègues à voter favorablement ce vœu.