Plan de lutte contre l’exclusion

En juin 2014, notre Conseil s’est prononcé en faveur de l’élaboration d’un pacte parisien de lutte contre la grande exclusion. Ce pacte, qui nous est aujourd’hui présenté montre l’ampleur de l’engagement et de l’ambition de la Ville de Paris pour y développer encore davantage la solidarité. Le pacte parisien de lutte contre l’exclusion déploie des mesures de grande qualité et des dispositifs qui renouvellent le travail social tel qu’on le connaissait jusqu’à maintenant.

L’ambition du pacte, tient tout d’abord aux moyens qui vont être déployés. Ainsi les budgets consacrés aux personnes à la rue augmentent de 10% pour atteindre un volume global de 250 millions d’euros. L’ambition du pacte, c’est aussi la mobilisation sans précédent qu’a permis son élaboration.

 Les mesures engagées ont pu être discutées de manière partenariale entre les collectivités, de nombreux services et agences publics, l’Etat et les acteurs associatifs.

 L’ambition du pacte est aussi la participation de personnes victimes de la grande exclusion. Les citoyens les plus précaires sont des acteurs à part entière et leur avis permet évidemment de mieux orienter le travail des partenaires du pacte. Comme vous l’indiquez, les engagements pris ont été définis avec les personnes les plus vulnérables et pas seulement pour eux.

 Le pacte de lutte contre l’exclusion a permis un véritable changement de méthode dans l’approche classique du travail de lutte contre l’exclusion. Il s’agit notamment de la mise en place d’une approche simultanée des dispositifs d’accès et non pas par de leur mobilisation à la suite.

 Enfin, l’attention particulière portée aux mesures d’accompagnement vers l’emploi est un élément essentiel pour un retour à une insertion durable : c’est là un point qui retient particulièrement l’attention des élus de notre groupe.

 Le renforcement des dispositifs existants, le déploiement de nouvelles formes d’activités pour les grands exclus, et à titre d’exemple, le dispositif expérimental « Premières heures » sont autant d’engagements qui nous semble aller dans le bon sens.

 Mes chers collègues, chère Dominique Versini, la méthode est la bonne et je souhaite saluer le travail réalisé depuis plus de 6 mois par toi, ton équipe et les partenaires pour la grande cause de la mandature.

 

Je vous remercie.