Proposition d’un fonds vert municipal, notre intervention

Madame la Maire, Madame et Monsieur les Présidents,

Paris est fortement engagée dans la préparation de la COP 21 que nous accueillerons au mois de décembre prochain. Si ce grand rendez-vous réunit avant tout les acteurs étatiques, les collectivités ont un rôle plus que majeur à jouer lors de cette rencontre, mais aussi de manière plus globale dans la lutte contre le changement climatique.

 L’enjeu d’exemplarité qui est porté par la création d’un Fonds vert des villes et des collectivités nous parait ainsi une démarche cohérente. Au niveau international, un Fonds Vert a été créé pour aider les pays en développement, malheureusement, malgré les promesses des Etats, il est loin d’être à la hauteur des enjeux. Les collectivités et Paris peuvent et doivent montrer la voie, notamment à travers la proposition faite aujourd’hui.

 Nous espérons que l’utilisation des fonds recueillis, se fera selon des modalités précises et efficaces qui seront communiquées à notre Conseil.

 En outre, les villes, nous ne le savons que trop à Paris, sont productrices et victimes de la pollution de l’air. Mais c’est aussi à cet échelon que des solutions concrètes peuvent être trouvées. Les mesures prises par la Maire de Paris, à travers le Plan Climat, montrent l’implication de notre majorité pour faire face à l’enjeu climatique. Cependant, si des villes comme Paris ont les moyens économiques de mettre en place des actions de lutte contre la pollution, d’autres n’ont malheureusement pas les ressources pour le faire.

Il est donc du devoir de Paris de lancer des actions solidaires à leur destination. Et il nous semble que la création d’un fonds dédié pourrait en être l’un des moyens. Nous espérons tout de même que d’autres ressources pourront être mobilisées dans ce but.

Et puis, les autres grandes capitales devront jouer le jeu, au-delà des mots, et suivre Paris au moment où la question des contributions financières arrivera à l’ordre du jour. C’est d’ailleurs je crois, prudent de ne pas avoir abordé cet aspect dès cette délibération, ce qui permet au groupe RGCI de voter en faveur de la proposition de délibération du Groupe Ecologiste de Paris.

Je vous remercie