Aménagement des voies sur Berges – Intervention en séance

Madame la Maire, mes chers collègues,

Nous ouvrons via cette délibération un processus de concertation concernant l’aménagement des berges de Seine rive droite et de l’axe Bastille/ Tour Eiffel.

Un mois après le débat sur la Petite Ceinture, c’est de nouveau un bien beau sujet et une nouvelle discussion positive en terme de perspective et valorisation de nouveaux espaces rendus aux parisiens. Avec ces futurs aménagements, c’est la fin des berges utilisées comme autoroute, la fin du tout voiture, et d’un héritage des années 70. C’est surtout de l’espace public rendu aux parisiens et à nos visiteurs.

En juin 2014 était présentée à notre Conseil une première feuille de route pour le réaménagement et les modalités de concertation pour l’aménagement des berges rive droite. Aujourd’hui, il faut  donner aux habitants la possibilité de s’exprimer sur ce qu’ils veulent pour l’aménagement des bords de Seine. Il faudra nous inspirer des propositions issues de cette concertation avant d’arrêter toute décision. C’est évidemment une nécessité démocratique encore plus nécessaire vu l’ampleur du projet et je crois que le cadre choisi est le bon.

Quelques mots, car il faut toujours regarder d’où l’on vient, et nous devons également nous inspirer du bilan, après trois ans,  de l’ouverture des quais rive gauche. Une fréquentation importante qui ne faiblit pas, un bilan environnemental positif en termes de bruit et de circulation notamment, et investissement grandissant des associatifs et entreprises sur le site.

Les modalités d’aménagement du site ont permis ces évolutions positives. Tous ces points nous confortent, s’il en était besoin, que nous avons fait le bon choix en rendant la rive gauche aux promeneurs est une réussite à saluer.

Concernant le futur aménagement de la rive droite, nous serons cependant vigilants sur un certain nombre de points précis. Cela a déjà été dit, mais il nous semble important de rappeler que les reports de circulation, contrairement à ceux entraînés lors de la fermeture des berges rive gauche, auront vraisemblablement davantage d’impacts sur les voies adjacentes.

Il est donc primordial que la Préfecture de Police anticipe d’ores et déjà les scénarios de sorte qu’ils soient bien connus lors de la concertation autour des différents projets.

Nous avons également des attentes sur ce que seront demain ces futures berges :

  • une offre de transports en communs adaptée et sans doute renforcée afin de desservir ces nouveaux lieux de promenades ;
  • laisser davantage de place au végétal en comparaison de l’aménagement rive gauche,
  • offrir un cadre dynamique mais préservé, qui ne soit pas un supermarché à ciel ouvert, avec des prestations et des services à des prix raisonnables,
  • des activités diversifiées, accessibles à des publics différents.

Mes chers collègues, au sein du groupe RG-CI, nous sommes convaincus que les berges jouent, par leur esthétique, leur dynamisme, par l’aire de respiration qu’elles constituent, un rôle majeur pour Paris. L’aménagement de la rive droite viendra renforcer ce rôle central, et je crois que cette valorisation va véritablement exploser aux yeux du grand public avec l’aménagement rive droite.

Il nous faut maintenant prendre le temps, pendant et après la concertation, d’élaborer une mise en valeur de cet espace qui soit adaptée et réponde aux attentes, nombreuses je l’imagine, que porteront nos concitoyens.

Le processus lancé aujourd’hui pose les bases d’une transformation intelligente de ce site exceptionnel et notre groupe apporte ainsi son soutien à cette démarche.

Je vous remercie.