Intervention sur l’extension des zones 30 à Paris

Mes chers collègues,

Le passage en zone 30 s’inscrit dans une démarche cohérente, un cheminement logique avec la politique déployée par notre municipalité. Le programme proposé pour l’année 2015 nous semble réalisable.

Apaiser l’espace public, rendre la rue plus sûre et réduire les nuisances sonores liées au trafic routier sont des démarches qui ont du sens. L’ambition des zones 30 et même des zones 20, s’ils sont des objectifs entendus, demeure la question des zones qui resteront à une limitation à 50 km/h.

Les choix devront être concertés, c’est une demande que nous portons car nous sommes encore en attente de précisions sur ce que nous considérons comme un « grand axe » sur lequel le maintien à 50 pourra être stabilisé.

Evidemment, et cela n’est jamais inutile de le rappeler, notre groupe est opposé à une nouvelle baisse de la vitesse sur le périphérique.  Comme ce sujet a été évoqué de manière connexe, nous préférons l’affirmer dés aujourd’hui.

Mes chers collègues, avec ces zones 30, nous devons ambitionner moins de bruit en ville, réduire le dégagement de CO2 et de particules fines dans la capitale, moins de bouchons, davantage de fluidité et une baisse du nombre d’accidents : rendez-vous donc dans quelques mois afin d’en faire un premier bilan et travailler, ensemble, à une amélioration du dispositif.

Je vous remercie.