Question d’actualité : quel avenir pour les Agents de Surveillance de Paris?

Madame la Maire,

Vous avez lancé par le biais d’une lettre au Premier Ministre et au Président de la République, le débat sur une réforme institutionnelle et administrative de notre collectivité. Il est vrai que le statut dérogatoire de la Ville de Paris souffre d’archaïsmes et qu’un certain nombre de compétences mériteraient d’être revu.

Nous souhaitions alimenter ce débat, en abordant plus particulièrement la question du statut et de la tutelle des Agents de Surveillance de Paris. Nous avons appris par la presse ce matin, votre volonté, Madame la Maire, de créer, je cite, une « police du quotidien » qui intégrerait les ASP dans les services municipaux.

Notre groupe est évidemment en faveur d’un tel changement, et avait, je vous le rappelle, déposé un vœu au Conseil de Paris de mars 2015 pour que les ASP rentrent sous l’autorité de la Maire de Paris.

Ce changement parait en effet essentiel pour lutter contre les incivilités. Ces petits faits de délinquance, ces manquements au vivre-ensemble et le refus de s’acquitter de ses obligations de citoyens, tout cela détériorent le quotidien de nombreux parisiens et dégradent le cadre de vie dans nos rues. La Ville, plus que la Préfecture de Police, a toute légitimité à agir dans la lutte contre les incivilités. Les demandes des habitants d’agir en ce sens sont nombreuses, notamment en ce qui concerne le non-respect des règles de stationnement.

Malheureusement, dans le contexte actuel, notre municipalité ne peut répondre directement à cette demande. La gestion des 1700 ASP pose aussi question depuis de nombreuses années.

Nous ne pouvons donc plus nous satisfaire du statut quo et l’exécutif semble avoir débuté un travail sur le transfert des Agents de Surveillance de Paris. Nous souhaitons ainsi avoir des informations sur l’état d’avancement de ce travail :

La Préfecture de Police est-elle associée à cette réflexion ?  Des pistes sur le changement statutaire des ASP sont-elles d’ores et déjà abordées ? Quels seront les missions qui leur seront attribuées ?

Nous espérons des éléments de réponse concrets sur ces différents points.