Carte du citoyen de Paris. Notre intervention en faveur d’un accès aux sites culturels et musées parisiens

Intervention de Buon-Huong TAN

Madame la Maire, mes chers collègues,

Mercredi dernier marquait le lancement de la « carte de Citoyenne-Citoyen de Paris ». Ce projet, notre groupe l’accueille avec enthousiasme et beaucoup d’espoir.

Comme l’a rappelé Anne Hidalgo à cette occasion « Être Citoyenne-Citoyen de Paris, c’est aimer cette ville, s’engager, partager, découvrir et participer ». Les élus du groupe RG-CI aiment Paris. C’est pourquoi, par notre vœu, nous souhaitons que soit étudiée la possibilité d’étendre les fonctionnalités de cette carte.

Aussi, nous souhaitons que celle-ci puisse offrir aux Parisiennes et Parisiens qui la détiennent, des accès privilégiés aux musées et sites culturels parisiens ainsi que des ateliers et rencontres privilégiées dans les lieux culturels de notre ville.

Vous le savez, le partage de notre culture et la mise en valeur des monuments parisiens constituent des vecteurs essentiels de l’identité de Paris et des valeurs citoyennes. Le respect, la liberté et notamment la liberté d’expression, l’égalité sont des valeurs que nous pouvons transmettre par la culture.

Si elle est partagée, accessible et ouverte à tous, la culture est un puissant facteur de cohésion sociale. Elle nous unit les uns aux autres par la transmission d’un héritage commun dans lequel chacun est invité à inscrire ses pas. Ce chemin commun, nous voulons que les parisiennes et les parisiens l’emprunte tous ensemble et dès leur plus jeune âge.

Or aujourd’hui, les Parisiens comme les Français ne sont pas égaux devant l’accès à la culture. Trop coûteux pour certains, trop éloignés de leurs centres d’intérêt pour beaucoup, de nombreux parisiens se privent de connaissances, d’art et d’humanité.

Avec cette carte, Paris décide de rappeler et de renforcer le lien qui unit ses habitants les uns aux autres. Saisissons nous de cette occasion pour accompagner chaque Parisien dans la découverte de l’identité, de la richesse et de la fraternité de sa ville.

New-York et d’autres villes à travers le monde ont testé avec succès leur équivalent de la carte d’identité municipale dont les bénéfices ont été élargis à certains musées, certaines institutions culturelles et même à des comédies musicales.

Nous émettons pourquoi pas le souhait qu’à terme, la carte de citoyenne-citoyen de Paris puisse également intégrer des fonctions de Pass Navigo, Vélib’, Autolib’, Scootlib’ et d’autres cartes aujourd’hui indispensables à la vie de tous les jours.

Pour toutes ces raisons, je vous invite, mes chers collègues, à voter ce vœu.

Je vous remercie.