Communiqué de presse des groupes de la majorité municipale relatif au rapport de la MIE portant sur la politique parisienne dédiée au périscolaire

En septembre 2015, le Conseil de Paris a voté à l’unanimité la création d’une 11e mission d’information et d’évaluation (MIE) portant sur « La politique dédiée au périscolaire à Paris ». Du 12 octobre au 15 avril, Jean-Baptiste Menguy (élu LR du 15e), président, et Catherine Baratti-Elbaz (Maire PS du 12e), rapporteure, ont réuni à 15 reprises les 15 membres[1] de cette MIE pluraliste. Ils ont auditionné plus de 85 personnes, effectué 15 visites de terrain et recueilli l’avis des Maires d’arrondissement. Dans un climat serein et constructif, cette mission a répondu à l’objectif qui lui avait été assigné de dresser un bilan quantitatif et qualitatif de l’ensemble des activités périscolaires proposées aux enfants fréquentant les écoles et collèges publics parisiens ainsi que proposer des perspectives d’évolution à court, moyen et long termes.

Le rapport de la MIE, adopté à l’unanimité, est remis à la Maire de Paris ce 3 mai ; il fera l’objet d’un débat au Conseil de Paris du mois de mai. Ce rapport fait clairement la démonstration du volontarisme de la municipalité parisienne en matière de périscolaire et en donne une photographie précise, chiffrée, exhaustive et documentée, trois ans après la mise en œuvre de l’aménagement des rythmes éducatifs à Paris.

Les activités périscolaires parisiennes sont financées à hauteur de plus de 35 millions d’euros par an, près de 80% des enfants scolarisés dans le primaire suivent des activités périscolaires, les familles se déclarent à 81% satisfaites de cette politique, et tous les maires d’arrondissement jugent favorablement les actions conduites.

Le rapport met clairement en évidence le saut quantitatif et qualitatif majeur, réalisé ces dernières années, dans le recrutement, la formation et la stabilisation des équipes d’animation. Nous tenons à saluer ici l’ensemble des agents de la Ville de Paris qui portent au quotidien cette ambition forte pour le périscolaire dans notre ville.

Nous nous félicitons de l’adoption à l’unanimité des trois parties du rapport mais également des 50 préconisations (jointes à ce communiqué), parmi lesquelles figurent plusieurs propositions marquantes telles que l’affirmation du temps de cantine comme temps de pause et de respiration pour les enfants, l’amélioration de l’accueil du soir en élémentaire autour du projet d’études dirigées et d’activités d’animation ou encore l’extension du dispositif action collégiens et des accueils de loisirs des adolescents comme des centres de loisirs à parité. Elles proposent également  de favoriser les initiatives innovantes, construites en accord avec l’ensemble de la communauté éducative et le Rectorat de Paris, respectant au mieux les temps de l’enfant, en particulier dans les maternelles, d’interpeller le législateur sur la création d’un diplôme d’Etat de formation initiale dans le domaine de l’animation, de mettre en place des ludothèques et la fourniture d’un goûter dans les écoles élémentaires.

Sur la base de ses observations, la MIE a souhaité insister tout particulièrement sur l’enjeu central que constitue la création d’une cohérence éducative entre projet d’école d’une part et projet péri et extrascolaire d’autre part. Elle préconise, pour avancer encore dans le sens d’une co-éducation renforcée, l’affectation, dans chaque école, d’un Responsable éducatif ville de catégorie B et le renforcement de la pluridisciplinarité des équipes.

La MIE a également insisté sur l’enjeu d’information et d’association des parents proposant, entre autres, la mise en place d’un cahier de liaison commun scolaire et périscolaire fourni par la Ville, ou encore le développement des outils de communication numérique.

Loin des débats qui avaient pu accompagner la mise en place de la réforme des rythmes éducatifs, la MIE a constaté un climat apaisé dans les écoles parisiennes par le sérieux et la qualité de l’action municipale au service de tous les enfants parisiens qui restent au centre de la politique dédiée au périscolaire.

[1] Mmes Marinette BACHE, Emmanuelle BECKER, Gypsie BLOCH, Alix BOUGERET, Léa FILOCHE, Béatrice LECOUTURIER, Annick OLIVIER, Anne-Constance ONGHENA, Carine PETIT et Aurélie SOLANS, MM. Philippe DUCLOUX, Thierry HODENT et Buon-Huong TAN.

Membres suppléants : Mme Marie ATALLAH, MM. Hervé BÉGUÉ, Jean-Bernard BROS et Rémi FÉRAUD.

 

Majorité municipale : Groupe Socialiste et apparentés, Groupe Communiste – Front de Gauche, Groupe Ecologiste de Paris et Groupe Radical de Gauche, Centre et indépendants