Pour une campagne de communication en faveur de l’inscription des Parisiens sur les listes électorales

Conseil de Paris – Séance des 17,18 et 19 mai 2016
Intervention Didier Guillot

Vœu relatif à la mise en place d’une campagne de communication pour l’inscription des Parisien.ne.s sur les listes électorales

 

Madame la Maire, mes chers collègues,

Dans moins d’un an, les Français se rendront aux urnes pour l’élection présidentielle, et pour les élections législatives.Nos concitoyens sont fortement attachés à l’élection présidentielle. Les chiffres en témoignent. Les deux tours de la présidentielle recueillent les taux de participation les plus élevés, situés historiquement entre 72 et 87%.

Mais cette participation est bien évidemment calculée sur les électeurs inscrits. Or en 2013, environ 3 millions de citoyens français n’étaient pas inscrits sur les listes électorales, soit 7% du corps électoral.

Si l’on peut penser que des citoyens s’excluent d’eux-mêmes du jeu démocratique, ce n’est pas le cas pour tous les électeurs. En effet, à l’occasion de la mise à jour des listes électorales, de nombreux citoyens et notamment les Parisiens sont radiés des  listes électorales pour ne pas avoir signalé leur changement d’adresse suite à un déménagement. En 2012, cela concernait 148 606 électeurs parisiens, soit 11,5% des inscrits.

Bien souvent ces personnes ne se soucient pas de ne plus recevoir leur carte d’électeur et découvrent avec étonnement et parfois colère leur radiation le jour même du scrutin, dans le bureau de vote.

C’est  pourquoi, par notre vœu, nous souhaitons que la Ville de Paris mette en place une grande campagne d’information et de communication. Il s’agit non seulement d’appeler les Parisiens à s’inscrire sur les listes électorales ; mais aussi, d’encourager ceux qui auraient déménagés ces dernières années dans Paris, à vérifier qu’ils sont bien inscrits, ou le cas échéant, à signaler leur changement d’adresse.

Cette campagne devra  faire preuve à la fois de conviction pour les plus hésitants, mais aussi et surtout de pédagogie envers celles et ceux qui se croient inscrits alors que leur déménagement n’a pas été signalé au service des élections de leur mairie.

Nous souhaitons que la diffusion de cette information soit la plus large possible et déployée dans les mairies d’arrondissements, les maisons des associations mais aussi dans tous les équipements publics parisiens. Mais plus largement, nous devons œuvrer en faveur d’une véritable stratégie de communication numérique.

Enfin, nous devrons aussi aller à la rencontre des citoyens, et notamment de ceux qui ont le moins accès à l’information. Nous demandons ainsi que soit étudiée la mise en place d’une inscription mobile sur les listes électorales, en prenant exemple sur le service de bus « ma mairie mobile » expérimenté dans les 19e et 20e arrondissements.

Pour toutes ces raisons, je vous invite, mes chers collègues, à voter ce vœu.

Je vous remercie