Vœu relatif à la lutte contre les incivilités aux abords de la Seine

Vœu du groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants » relatif à la lutte contre les incivilités aux abords de la Seine
Intervention Jean-Bernard BROS

Madame la Maire, mes chers collègues,

La vidange récente du canal Saint-Martin a mis en lumière un  manque de civisme, et au-delà, une véritable atteinte à l’environnement. Les chiffres sont impressionnants : 257 tonnes de gros déchets ont été extraits du canal. Et on ne parle là que des objets conséquents comme les vélos, chariots de supermarchés, scooters… Imaginez donc la masse que représentent tous les autres déchets quotidiens !

Aussi, si nous voulons soutenir avec ambition le projet de la Maire de Paris d’ouvrir la Seine à la baignade, nous devons agir. Après avoir reconquis les berges de la Seine, les Parisiens doivent enfin pouvoir s’approprier le fleuve lui-même. Mais nous devons nous en donner les moyens.

Même si aujourd’hui la qualité de la Seine reste insuffisante pour la pratique de la baignade, l’Agence Régionale de Santé reconnait une nette amélioration de la qualité de l’eau depuis une vingtaine d’année. Les efforts se poursuivent et la réflexion menée sur les rejets des bateaux en stationnement, présentée à l’occasion de ce Conseil, va dans le bon sens.

Mais nous devons aller plus loin et renforcer la lutte contre les incivilités au bord de la Seine et de ses canaux. Car de nombreux Parisiens et touristes sont aussi responsables de la dégradation de la qualité sanitaire du fleuve et de ses rives.

Ces incivilités dans la Seine ne sont que très peu visibles, mais on peut en revanche régulièrement constater la partie émergée de l’iceberg. Ces milliers de détritus qui jonchent les quais bas de la Seine, particulièrement en haute saison et les week-ends.Dans quelques mois, les berges de la rive droite vont être ouvertes aux piétons, et de nouveaux usages de loisirs et de consommation vont s’y installer. Et malheureusement, les incivilités qui vont avec.

L’information et la sensibilisation actuellement en cours sont indispensables à la prise de conscience collective. Mais seuls le contrôle et la verbalisation effective traduiront la volonté de la Ville sur le terrain et permettront de changer à terme les comportements inciviques et polluants.

Madame la Maire, nous vous savons engagée dans cette voie et notre groupe a soutenu l’annonce en février dernier, de la création d’une brigade spécifique chargée de lutter contre les incivilités.

Par ce vœu, nous demandons que la lutte contre les incivilités aux abords de la Seine et plus largement des canaux, figure parmi l’une des priorités de cette brigade.Et d’ici là, nous souhaitons que les effectifs des inspecteurs de sécurité soient renforcés aux abords du fleuve, sur les quais et berges de la Seine et de ses canaux pour faire appliquer les sanctions prévues envers ceux qui dégradent notre environnement.

Pour toute ces raisons et pour que la Seine devienne une zone de baignade, je vous invite, mes chers collègues, à voter ce vœu.

Je vous remercie