Modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Explication de vote du groupe RGCI

Madame la Maire, mes chers collègues,

Je souhaite à ce stade, et au nom de notre groupe, saluer le sérieux du travail mené par l’adjoint en charge de l’Urbanisme.

Les Parisiens ont été associé à cette démarche de modification du PLU que nous allons conclure dans quelques instants. La concertation a alimenté notre réflexion, pour façonner le devenir de notre ville et bâtir un projet qui réponde aux attentes des habitants.

Nous rêvons d’un Paris comme une ville ouverte alliant les bienfaits de la nature et les avantages du monde urbain. Pour atteindre cette ambition, certains penseront que ce document ne va pas assez loin et assez vite. Ou l’inverse pour d’autres.

Baudelaire disait, alors bouleversé face aux profonds changements de Paris : « le vieux Paris n’est plus. La forme d’une ville change plus vite, hélas, que le cœur des mortels ». Tous attachés à notre Paris, nous la voyons cependant évoluer. Et nous devons lui donner le cadre nécessaire pour cela.

Concernant les vœux rattachés, je souhaitais intervenir sur deux points. Nous partageons, mais seulement en partie, les considérants de l’amendement du groupe UDI-Modem sur le logement intermédiaire, nous nous abstiendrons donc. En outre, si un centre de ressources sur l’agriculture urbaine est une idée intéressante, nous pensons que des précisions financières manquent, c’est pourquoi nous nous abstiendrons également.

Mes chers collègues, cette modification générale était nécessaire. Pour intégrer les évolutions législatives, cela a été dit. Pour intégrer nos ambitions en matière de ville verte. La révision du PLU est l’occasion de préserver et de promouvoir le caractère singulier de notre ville tout en conjuguant un environnement embelli avec le développement de projets urbanistiques structurants.

La modification du PLU s’inscrit dans une démarche que les membres du groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants »  soutiennent pleinement. Je vous remercie.