Célébrations de la journée nationale de la laïcité à Paris. Notre vœu

Madame la Maire, mes chers collègues,

Notre société est traversée de nombreuses fractures. Et, ne nous le cachons pas, la vague d’attentats subit par la France a renforcé ces tensions. En tant que responsables politiques, nous devons rassembler plutôt que diviser, élever le débat plutôt qu’attiser les peurs, offrir des perspectives plutôt qu’invoquer une perpétuelle sinistrose.

Les valeurs qui doivent nous rassembler sont celles de la République. Et même si elle n’a pas sa place sur les frontons de nos mairies et de nos écoles, la laïcité doit être un socle commun. Malheureusement l’usage fait de ce concept est aujourd’hui dénaturé. Je pense à l’utilisation par certains groupes extrémistes qui font de la laïcité l’expression d’une volonté d’oppression. C’est pourquoi, nous devons rappeler le véritable sens et l’origine de la laïcité française. La célébration de sa loi fondatrice, celle de la séparation de l’Église et de l’État, serait un moyen pertinent de faire une pédagogie nécessaire.

Sur le modèle d’un projet proposé lors du Budget participatif et dont les modalités de mise en œuvre ont été votées à l’unanimité du Conseil du 2ème arrondissement, nous vous proposons de célébrer la loi du 9 décembre 1905 dans tous les arrondissements parisiens. Il s’agirait d’organiser un moment solennel, mais également pédagogique, dont le choix des modalités d’organisation seraient laissées aux maires d’arrondissements. Arbre de la laïcité, ateliers, expositions, il me semble que chaque idée est la bienvenue pourvu qu’elle redonne du sens à la valeur fondamentale qu’est la sienne.

Je vous remercie