Communication du Conseil Parisien de la Jeunesse

Intervention de Jean-Bernard Bros, Président du groupe

Madame la Maire, mes chers collègues,

Tout d’abord je voudrais remercier, les deux représentants du Conseil Parisien de la Jeunesse qui viennent de s’exprimer devant notre assemblée. C’est un vrai plaisir de vous entendre et de voir que la Ville de Paris sait se mobiliser avec sa jeunesse. Le Conseil Parisien y a une importance singulière. C’est un moyen de donner la parole aux plus jeunes de nos citoyens. Une parole souvent travestie au profit de la caricature d’une jeunesse désœuvrée ou futile. Non, à travers le CPJ vous montrez l’envie des plus jeunes, de s’engager pour le collectif et la vie de notre cité.

Cette volonté d’engagement, elle se retrouve à travers d’autres dispositifs de volontariats où les candidats sont nombreux. Tout cela me donne à dire que nous devons être fiers de notre jeunesse.

Pour revenir plus particulièrement au Conseil Parisien, nous saluons les modifications de ses statuts qui ont permis de diversifier sa représentation. Sur le fond de la communication exposé par les deux représentants du Conseil aujourd’hui, plusieurs points ont attiré l’attention de mon groupe et doivent inspirer nos politiques municipales. Je pense bien sûr à vos différentes contributions :

– la campagne contre le harcèlement de rue qu’il est urgent de mettre en place. Nous attendons le résultat avec une attention particulière.

– votre participation à la réflexion sur la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et paralympiques de 2024.

– et enfin vos réflexions sur l’accès au logement.

600.000 jeunes sont présents chaque jour sur notre territoire. Et nous savons qu’ils rencontrent des difficultés, de manière plus prégnante, que le reste de la population. Pour répondre à ces enjeux, je tenais à saluer aussi le travail engagé par la Ville. La réforme des services dédiés, l’amélioration de l’accès aux droits sont des éléments de fond à souligner. Il faut d’ailleurs avoir une vigilance particulière sur l’information donnée pour mieux faire connaître les dispositifs. C’est un enjeu important en ce domaine.

Je souhaitais également rappeler que pour nous, l’objectif d’une politique de jeunesse doit être d’aider à l’émancipation individuelle de chacun et d’ouvrir l’opportunité des possibles. Je remercie donc les membres du Conseil Parisien de la Jeunesse de nous aider dans cette tâche.

Je vous remercie