AFP. Le groupe RGCI demandera la mise en place d’une MIE sur l’avenir du Boulevard périphérique

Paris, 26 jan 2017 (AFP) –

Le « périph' » comme les Parisiens et Franciliens appellent le boulevard périphérique qui entoure la capitale, sera au menu du prochain Conseil de Paris : en esquissant des propositions comme l’hypothèse de le couvrir ou de le transformer en promenade urbaine, les élus parisiens veulent en finir avec cette « frontière », ont-ils annoncé jeudi.

Le groupe radical de gauche, qui fait partie de la majorité dirigée par la socialiste Anne Hidalgo, demandera que le Conseil de Paris mette en place une « Mission d’Information et d’Évaluation ». Celle-ci sera constituée d’élus de toutes tendances, avec l’objectif de « faire disparaître la frontière entre Paris et sa périphérie ».

Le groupe avait déjà proposé par le passé qu’une Exposition Universelle se tienne sur le périphérique, en le recouvrant ainsi de monuments et de jardins.

Le groupe Les Républicains proposera pour sa part une « couverture progressive » du périphérique, « anachronique à l’heure de la construction métropolitaine », est-il écrit dans le texte de la délibération que le groupe proposera au vote.

« 100.000 Parisiens vivent aux abords du périphérique et en subissent les nuisances particulièrement élevées au détriment de leur santé », ajoutent les auteurs du texte qui plaident pour des projets « variés », qui seront soumis à appels à projets.

Le texte proposé par le groupe a peu de chances d’être adopté. Le groupe écologiste propose qu’il soit transformé en « boulevard urbain ».