Contrat de Revitalisation artisanale et commerciale

Intervention de Jean-Bernard Bros

Madame la Maire, mes chers collègues

Nous pouvons aujourd’hui être fiers de la mise en place du Contrat de Revitalisation Artisanale et Commerciale pour Paris. Fiers, car la loi dont il est issu est directement inspirée du modèle innovant mis en place par la majorité. Je parle bien sûr de Vital’quartier.

La défense du commerce de proximité est une préoccupation majeure pour les habitants. En effet, au-delà de l’aspect économique du développement des commerces locaux, c’est tout le vivre-ensemble d’un quartier qui dépend d’eux. Il était normal que la Ville s’engage pour accompagner les commerçants et développe des actions adaptées : travail avec les bailleurs sociaux sur les pieds d’immeuble, développement de l’outil BDCom, et bien sur le programme de préemption urbain mené depuis 2004 par la SEMAEST.

La Ville de Paris s’est véritablement posée en précurseur sur la question du développement du petit commerce. Le défi n’était pas simple au vu des difficultés réglementaires pour les collectivités territoriales.Le dernier bilan de l’opération est apparu très positif, et son extension à travers le nouveau contrat va permettre de renforcer son action. Il s’agit d’un engagement que la majorité avait pris et que nous respectons aujourd’hui. La modification du paysage urbain nécessite du temps, et c’est pour ce temps long que nous optons.

Nous espérons dans les années à venir qu’une approche par micro-quartiers soit expérimentée. Une fois les premiers temps d’application du Contrat de revitalisation, les premières données de bilan montreront s’il convient d’insister sur ce point. Il faut aussi rappeler que l’aide aux petits commerces nécessite une politique globale, intégrée : aider, dans le cadre des compétences de notre collectivité, et dès que cela est possible, ces opérateurs économiques qui représente une force économique.

Ainsi, notre groupe a milité pour la création d’un site Internet dédié pour faciliter les démarches administratives. L’innovation est aussi un chemin que peut favoriser la Ville en créant et soutenant des outils adaptés. Mais le groupe RGCI salue le travail effectué pour favoriser le dynamisme commercial et votera en faveur de cette délibération. Je vous remercie