Notre voeu pour la mise en place d’une billetterie à l’Institut des Cultures d’Islam

Intervention de Jean-Bernard Bros

Madame la Maire, mes chers collègues,

Nous ne devons pas le nier. L’institut des Cultures d’Islam n’est pas un équipement municipal comme les autres. Il se partage en effet entre une partie culturelle et cultuelle.  Ces deux parties ont été construites de manière déconnectées afin de respecter, un principe qui nous est cher, la laïcité. Ainsi nous avons à plusieurs reprises exprimé la nécessaire vigilance pour que ces deux parties restent bien séparées afin de garantir le respect de la loi et de nos valeurs.

Le lieu de construction de l’ICI est aussi important. Ce lieu culturel a permis d’ouvrir un nouvel espace de culture dans un quartier politique de la Ville. Il faut continuer d’y garantir des lieux de culture, d’échanges et de rencontres. Et je crois que de ce côté-là, l’exécutif a pris un engagement fort.

Mais notre vigilance, s’est exprimée à plusieurs reprises, et nous nous sommes déjà inquiétés du bilan de l’ICI comme lieu culturel, notamment sur le site de Stephenson.  Quatre ans après son ouverture, il est de la responsabilité de notre collectivité d’avoir des données suffisantes pour juger du projet. Il est de notre responsabilité collective de continuer à accompagner ce site, et de contribuer à sa gestion dans la transparence et la sérénité. C’est l’objectif de notre vœu.

Or, alors que la présente délibération prévoit une subvention de 1.350.000 euros à l’ICI, celle-ci ne fait pas état de nombreuses données. Nous voulions en savoir plus. Ainsi, nous manquions de retours sur la fréquentation. Aucune données précises et chiffrées, et c’est le cas en ce qui concerne les cours de langue,  ne sont mentionnées. En tant que groupe politique, nous demandons, par notre vœu, la communication de données chiffrées précises à l’ensemble des Conseillers de Paris.

Alors que l’ICI travaille actuellement à l’élaboration de son projet d’établissement pour les prochaines années, cette démarche est pourtant nécessaire afin de juger des futures évolutions. Ce bilan doit porter sur plusieurs aspects : la cohabitation entre l’espace culturel et l’espace cultuel, mais aussi la fréquentation du site culturel. Nous avons besoin de prendre le recul nécessaire sur les résultats d’une cohabitation inédite.

Aussi, nous demandons la mise en place d’une vraie billetterie sur le site de Stephenson notamment, afin d’avoir des chiffres sérieux. L’exécutif nous a déjà transmis quelques chiffres après le dépôt de notre vœu, mais nous regrettons que ceux-ci soient surtout des extrapolations.

A ceux qui voudraient nous reprocher un mauvais procès d’intention ou de méconnaître la réalité, nous répondons sereinement que nous restons vigilants.

Je vous remercie.