Propreté : pour un « choc de responsabilités »

 

Communiqué de Presse
Groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants »

 

Propreté : pour un « choc de responsabilités »


Alors que la séance du Conseil de Paris de février sera largement consacrée à la propreté, les élus du groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants » appellent à un véritable choc de responsabilités.

Responsabilité de chacun

Pour préserver l’espace public et ses équipements mis à la disposition de tous, il incombe à chacun, citoyens et entreprises, d’y veiller. « Nous devons responsabiliser chaque citoyen dans ses comportements au quotidien, que ce soit sur le chemin de l’école, du travail ou lors de ses loisirs. La verbalisation des incivilités contribue aux bonnes pratiques. Même si nous pouvons le déplorer, il s’agit a minima d’une étape indispensable » » explique Laurence Goldgrab, présidente du groupe RGCI.

Responsabilité des élus

La proposition présentée par les élus LRI qui consiste à recruter 1.000 éboueurs supplémentaires et débloquer une enveloppe supplémentaire de 20 millions d’euros est irresponsable au regard du besoin de rigueur budgétaire.

Responsabilité de la Ville de Paris

Pour les élus du groupe RGCI, l’annonce de plusieurs plans dédiés à la propreté depuis 2014 n’est pas symbole de tâtonnements. Ils témoignent au contraire d’un suivi utile de l’évolution des besoins et d’une réactivité de Paris.  « Mais si nous sommes dans une « ville à vivre » vivante, cela ne justifie pas tous. La Ville de Paris doit davantage combattre la publicité illégale et les tags sur l’espace public, pollution visuelle inutile qui laisse l’impression d’un espace public dégradé »  explique Laurence Goldgrab, présidente du groupe RGCI.