Ouverture dominicale des commerces : nous faisons le choix de la raison

Le 13 février dernier, le tribunal administratif de Paris a pris une décision qui marque un véritable coup d’arrêt pour l’ensemble des commerçants, des salariés, des habitants du 13e arrondissement qui ne demandent qu’une chose : être libre de travailler, de se divertir, de se cultiver, d’acheter ou non, le dimanche.

Car depuis septembre 2017, date à laquelle est entrée en application l’autorisation d’ouverture des commerces en soirée et le dimanche, la vie du quartier des Olympiades s’est profondément redynamisée.

Ce sont des milliers de parisiens et de touristes internationaux qui déambulent chaque dimanche à travers le quartier. Le centre commercial Italie 2 accueille par exemple chaque dimanche plus de 22 500 visiteurs.

Avec la multiplication des lieux culturels, comme l’ouverture du théâtre 13e art, avec la présence de nombreux commerces dont le Printemps, le quartier des Olympiades offre déjà des services comparables au Boulevard Haussmann ou à Beaugrenelle.

Face à cette décision de justice, il nous faut nous adapter et étudier les solutions qui s’offrent à nous pour permettre l’ouverture des commerces le dimanche. En ce sens les élus du groupe radical de gauche, centre et indépendants soutiennent la volonté de l’exécutif de demander la création d’une zone commerciale ou d’une Zone touristique selon

Vous le savez notre groupe a toujours porté une position constante sur ce sujet, aussi bien dans notre programme de 2014 que par le biais de vœux déposés en conseil de Paris. Nous prônons une ouverture raisonnée et toujours dans le strict respect des droits des salariés.

Pour nous, l’ouverture des commerces le dimanche contribue à la sauvegarde des commerces de proximité face à la vente par correspondance, c’est un outil de dynamisme de notre économie et un élément de la qualité de vie dans les quartiers. C’est aussi une nécessaire adaptation aux nouveaux modes de vie en Ville.

Après faut-il faire de l’ensemble du territoire parisien une zone commerciale ? Je ne le crois pas, nous savons pertinemment qu’il y a des quartiers où cela ne s’y prête pas. La création d’autres zones commerciales doit être le fruit d’une concertation entre les mairies d’arrondissement, la Maire de Paris, les parlementaires et les commerçants concernés.

J’ai d’ailleurs déjà rencontré les associations locales avec le maire du 13e arrondissement, je rencontrerai très prochainement le Préfet de Région et le cabinet du ministre de l’Économie pour les sensibiliser à notre démarche.

Entre fermeture totale et ouverture illimité nous faisons un choix, celui de la raison en proposant ce vœu.