About admin

Posts by admin:

Budget supplémentaire 2017

Madame la Maire, Monsieur l’adjoint aux Finances, mes chers collègues,

Nous avons salué le sérieux budgétaire de la Ville pour le Compte administratif 2016. Le budget supplémentaire 2017 témoigne également de ce principe essentiel d’action. Sérieux, car depuis nos précédents débats, la situation économique et sociale des Parisiens n’a pas changé. Notre budget supplémentaire s’inscrit toujours dans un contexte difficile. A l’heure actuelle, les marges de manœuvre de notre collectivité restent étroites. Sérieux, car dans ce contexte, le budget supplémentaire qui nous est présenté aujourd’hui, traduit la capacité de bonne gestion de l’exécutif parisien. Sans surprise, les grandes lignes du Budget Primitif sont respectées, seuls quelques ajustements sont à souligner.

Ainsi, les dépenses de fonctionnement progressent seulement de 16 millions, avec en parallèle, une baisse de 27 millions des péréquations. A noter, bien sûr, les premiers ajustements du Budget spécial de la Préfecture de Police, avec une baisse de 1,18 million d’euros. Une évolution qui va se poursuivre avec le transfert de compétences induites par la loi sur le Statut de Paris. Les projections à ce titre sont tout à fait positives.Je m’arrêterai ici pour la litanie des chiffres, que l’Adjoint en charge sera à même de présenter. Mais, nous le voyons, il s’agit d’un budget que l’on peut qualifier de très raisonnable.

Les ajustements sont marginaux et font de ce budget un objet  éminemment technique. Mais le budget d’une collectivité est, et doit toujours être, politique. Il est le témoignage des choix et des engagements d’une équipe municipale qui ne sont pas ceux de l’opposition quelle qu’elle soit. L’engagement de notre collectivité doit être entier et les dépenses supplémentaires peuvent être justifiées, notamment quand il s’agit d’un service public rendu aux parisiens. C’est pourquoi nous avons décidé de déposer plusieurs amendements budgétaires, très modestes, dont une partie en investissement, pour adapter notre service, dans le concret du quotidien de nos concitoyens.

(suite…)

Compte administratif parisien 2016

Madame la Maire, mes chers collègues,

La présentation du compte administratif pour l’année 2016 n’est pas une formalité légale, mais bien la confrontation de l’action menée et des engagements pris auprès des parisiens. Cette confrontation est d’autant plus importante dans le contexte général des restrictions de financement pour les collectivités. La baisse des dotations de l’Etat oblige en effet à une gestion encore plus exigeante.

La Cour Régionale des Comptes avait d’ailleurs qualifié cette situation de « choc majeur pour les finances de la Ville». Ce choc se matérialise depuis plusieurs années :

  • en 2015, la baisse du financement de l’Etat a représenté 270 millions d’euros de recettes en moins.
  • en 2016 – en combinant la baisse des dotations et la hausse des péréquations – nous arrivons à une baisse de 236 millions d’euros de recettes de fonctionnement.

Ainsi, depuis 2010, la perte de ressources de l’État cumulée est de plus de 1 milliard d’euros. L’ampleur de cette perte n’était pas prévisible en début de mandature. Alors l’opposition aura beau jeu de pointer les difficultés liées à l’endettement ou un supposé manque de clairvoyance. Nous pensons au contraire, que le Compte administratif est la démonstration d’une gestion globale exemplaire.

(suite…)

Schéma parisien pour les seniors

Madame la Maire, mes chers collègues,

Le vieillissement de la population est une réalité en France comme dans le monde. Le recul de la mortalité, lié au progrès de la médecine, a permis à de nombreux citoyens d’avoir, au-delà de la retraite, une période de vie de plus en plus longue. Si Paris a une population de plus de 60 ans moins nombreuse qu’au niveau national, les seniors ne représentent pas moins de 20,8%  de la population parisienne.

Les enjeux pour l’avenir sont nombreux. Je pense notamment au financement de la dépendance, et au système de protection sociale. Les perspectives montrent que le vieillissement de la population continuera et que ces enjeux seront encore plus prégnants. Des choix seront à faire, et ils auront bien sûr des conséquences sur l’action des collectivités.

Mais pour revenir au présent, l’action de la Ville de Paris à destination des seniors est multiple et concerne de nombreux domaines. Une stratégie d’action globale et de mise en cohérence est donc tout à fait nécessaire, pour un service public efficace et adaptée à la réalité des seniors parisiens. Ce fut déjà le cas dès 2012, avec le 1er schéma parisien dont le bilan est à saluer :

  • augmentation du nombre de places en EPHAD et en accueil de jour,
  • amélioration des dispositifs de maintien à domicile,
  • meilleure coordination des acteurs au service des seniors.

(suite…)

Réinventer Paris 2

Madame la Maire, mes chers collègues,

En début de mandature, la Ville a lancé un appel à projet dénommé « Réinventer Paris ». Si Paris n’a pas été bâti en un jour, nous savons qu’il n’est pas encore terminé, même aujourd’hui. L’objectif de l’appel à projet était donc de susciter l’innovation urbaine sur des sites en reconversion. Ainsi de nombreux espaces ont été soumis à la créativité, à l’inventivité d’opérateurs privés afin qu’ils nous proposent leur manière de voir et de fabriquer la ville.

La réponse a été la mobilisation extraordinaire d’équipes pluridisciplinaires. Proposant de redonner vie à des sites d’exception, l’appel à projet a attiré les plus grandes signatures – architectes, penseurs, artistes – et a permis de faire émerger de nouveaux talents. Les propositions soumises aux jurys de sélection ont démontré des capacités d’innovations et de parti-pris architecturaux spectaculaires. Les projets retenus marquent l’émergence de lieux hybrides, mutualisés et respectueux de l’environnement. Je pense notamment aux propositions sur le périphérique parisien qui offre des perspectives de transformation intéressantes pour l’avenir. L’appel à projets Réinventer Paris fut donc une réussite incontestable. Et c’est fort de ce succès que la deuxième édition a été lancée récemment.

34 sites sont concernés par ce nouvel appel à projet. Sa particularité est de proposer des lieux souterrains : tunnels, stations de métro, parc de stationnements…Car s’il est une ville qui regorge d’une richesse en sous-sol, c’est bien la Ville de Paris. Témoin de l’histoire riche de notre capitale, il existe une ville sous la ville, des lieux secrets, perdus qui excitent notre imagination. Nous connaissons bien sûr les catacombes, dédales issus de la désaffection des anciennes carrières parisiennes. Mais ce sont de nombreux lieux insolites, incroyables et insoupçonnés qui existent sous nos pieds.

(suite…)

Accord de Paris sur le climat : les élus radicaux franciliens dénoncent la décision de Donald Trump

Jeudi 1er juin 2017, Donald Trump a annoncé que les Etats-Unis cesseront toute mise en œuvre de l’Accord de Paris et mettront fin aux engagements financiers pris par son prédécesseur.
 
Pour le Président (PRG) du Groupe Radical, Citoyen, Démocrate, Ecologiste et Centriste (RCDEC), au Conseil régional d’Ile-de-France, Eddie Aït : « Si Donald Trump a renoncé à l’avenir, ce n’est pas le cas de tous. Les initiatives locales essaiment depuis plusieurs années afin de faire avancer la question climatique en dehors des Etats. C’est notamment ce que fait Jerry Brown en Californie avec son initiative Under2. C’est aussi ce que nous faisons au sein du Conseil régional d’Ile-de-France où par une opposition ferme mais constructive, nous travaillons pour faire de notre région un territoire intelligent et durable. L’impulsion des Etats est importante, mais la réussite de la transition écologique passera inévitablement par la mobilisation de toutes et tous. »
 
Pour Jean-Bernard Bros, Président (PRG) du Groupe des Radicaux de Gauche, Centre et Indépendants (RG-CI) au Conseil de Paris : « La décision du Président des Etats-Unis va totalement à contre-courant de l’histoire. En voulant à tout prix détruire l’héritage de Barack Obama, c’est le destin de notre planète qu’il met en péril. Ce renoncement doit être l’occasion pour l’Union européenne de réaffirmer son rôle de leader et de redoubler d’efforts pour rester sous les 2°C de réchauffement climatique. Les collectivités seront d’ailleurs au centre de cette action, comme l’ont montré les réactions des villes du monde entier depuis hier.»
 
Les élus radicaux franciliens appellent à rester mobilisés dans la lutte contre le dérèglement climatique et à poursuivre la mise en œuvre de l’Accord de Paris partout dans le monde.

Voeux du groupe au Conseil de Paris de juin 2017

Vœux des élus du groupe

Les élus du groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants porteront plusieurs vœux à l’occasion du Conseil de Paris de juin 2017 pour :

  • Des investissements supplémentaires pour les familles : création d’un label poussette et équipement des bâtiments publics en matériel petite-enfance
  • La mise en place de l’Office foncier solidaire parisien
  • Le renforcement des actions de lutte contre le harcèlement de rue
  • La protection des données dans le cadre de la dématérialisation de l’État civil

Lire la suite

Les élus RGCI demandent plus d’investissements pour les familles

 

 

Communiqué de Presse
Groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants »

Budget de la Ville de Paris : les élus RGCI demandent plus d’investissements pour les familles

La Ville est parfois rude pour les petits citoyens. C’est pourquoi dans l’objectif de construire une ville qui leur soit plus  accessible, les élus du groupe des  Radicaux de Gauche, Centre et Indépendants  proposent deux amendements budgétaires au Conseil de Paris de juin 2017.

  • 40.000 euros pour la création d’un label poussette
  • 50.000 euros pour l’équipement des bâtiments publics parisiens en matériel petit-enfance (tables à langer, …)

« Nous souhaitons que soit créé un « label poussette » à destination des enseignes de proximité pour la promotion des commerces favorisant l’accessibilité des familles avec de jeunes enfants. Parallèlement, pour que Paris reste une ville accueillante pour tous, nous devons veiller à ce que les locaux publics parisiens soient mieux équipés en zone de change pour les tout-petits » explique Jean-Bernard BROS, président du groupe RGCI.

En effet, la municipalité doit œuvrer pour que les déplacements en famille restent des moments privilégiés de partage pour les parents comme pour les enfants. C’est pourquoi, nous devons constamment adapter la ville à ses usages : c’est l’engagement des élus du groupe à travers ces amendements budgétaires.

Concours de façades de la Ville de Paris : notre intervention en séance

Proposition de délibération UDI MODEM
Intervention de Didier Guillot

Madame la Maire, mes chers collègues,

Les façades des immeubles parisiens racontent l’histoire de la capitale. Comme le dit le proverbe chinois, « la façade d’une maison n’appartient pas à son propriétaire, mais à celui qui la regarde ». A Paris, le patrimoine architectural et historique est remarquable !

Les façades représentent un vaste terrain d’expression urbaine : les Parisiens ne s’y trompent pas lorsqu’ils lèvent les yeux de leurs petits écrans ! Paris est loin d’être monotone, et elle ne doit pas le devenir. Pour chaque Parisien, il y a toujours un chantier en cours dans son environnement. Aussi, les élus du groupe RGCI accueillent avec un intérêt tout particulier cette proposition de délibération. Nous savons à quel point un concours peut-être la source d’une émulation saine.

Lire la suite

Notre vœu pour l’installation de ruches à graines

Intervention de Didier Guillot

Madame la Maire, mes chers collègues,

Paris doit offrir des lieux de respiration à ses habitants et nous savons qu’en la matière, l’exécutif mène un travail ambitieux pour rendre notre ville plus verte. La végétalisation se fait à la fois directement par la Ville, c’est le cas de nos parcs et jardins. Mais depuis plusieurs années, notre collectivité accompagne les initiatives citoyennes en la matière, et même les impulse. Distribution de graines, de kits de jardinage, de plantes inutilisées par les espaces verts, végétalisation des pieds d’arbres, jardins partagés, toutes ces actions sont positives.

Les élus du groupe RGCI soutiennent aussi le déploiement d’une économie du partage, qui permet de nouveaux échanges entre habitants. La solidarité, les échanges de proximité, la biodiversité urbaine sont autant d’objectifs de la politique municipale que nous soutenons.

Par ce vœu, notre groupe souhaite donc apporter sa pierre à l’édifice, être le colibri de la forêt parisienne, pour reprendre la métaphore chère à Pierre Rabhi. Nous proposons donc l’installation de Ruches à graines. Qui sont de petites boîtes qui permettent l’échange de graines en tout genre. Les Parisiens pourront ainsi y déposer et y prendre toutes sortes de graines parmi une collection collective. Le principe : créer un nouvel espace de partage pour petits et grands autour de la biodiversité.

Lire la suite