Conseil de Paris novembre 2014

Une stratégie parisienne pour l’enfance

Madame la Maire, mes chers collègues,

Le vœu qui nous est présenté pour créer le Paris des enfants propose d’élaborer une politique transversale pour répondre à l’ensemble des besoins des petits parisiens et de leur famille.

La Ville de Paris mène déjà des actions fortes et structurantes en direction de ce public. Mais plutôt que de s’en satisfaire, nous saluons la proposition de l’exécutif de porter une ambition plus grande encore.

Ainsi, nous souhaitions particulièrement souligner les efforts prévus en direction du secteur de la petite enfance. En continuant la création de nouvelles places de crèches, en accompagnant aussi par des mesures ciblées le recours à d’autres modes de garde la Ville promeut largement ce service public indispensable à rendre aux familles parisiennes.

Les efforts envers les familles les plus en difficulté sont aussi à souligner. La pauvreté des enfants n’est pas supportable dans une société moderne, il nous faut cibler des actions et ouvrir des possibilités aux plus jeunes. Et la stratégie répond à cette nécessité. Nous attendons aussi de travailler les propositions détaillés en faveur des familles qui vivent dans la rue. La Ville a la capacité de répondre à cette grande difficulté, il était temps que le problème soit pris dans toute sa globalité et sa complexité.

Lire la suite

Aménagement des places de la Bastille et de la Nation

Madame la Maire, mes chers collègues,

Cette délibération marque le coup d’envoi de l’aménagement de deux places emblématiques de l’Histoire de Paris, et même au-delà de l’Histoire de France, la place de la Bastille et la place de la Nation. La priorisation de l’exécutif portée sur ces deux places constitue une bonne nouvelle ainsi qu’une démarche nécessaire.

 Notre groupe plaide pour que plusieurs principes guident ce processus de réaménagement. D’abord, passer de la logique de « rond-point » à celle de place-paysage : cette démarche permettra notamment de faciliter les circulations douces et de contribuer à en faire des lieux de vie. La démarche de réaménagement doit être globale et non parcellaire, en gardant à l’esprit que ces places dynamiseront bien au-delà de leurs seuls quartiers.

Pour Bastille, la volonté de valorisation du port de l’Arsenal est tout à fait intéressante tant il est aujourd’hui trop méconnu des parisiennes et des parisiens. Attention tout de même à ne pas tenter de reporter artificiellement et unilatéralement les flux piétons sur des axes aujourd’hui très peu empruntés et très peu commerçants comme le boulevard Bourdon, alors que les axes dynamiques majeurs se trouvent aujourd’hui de l’autre côté, au niveau des rue de la Roquette, de la rue saint Antoine, du faubourg saint Antoine ou encore du boulevard Beaumarchais. Lire la suite

Bibliothèque numérique notre voeu adopté en Conseil de Paris

Madame la Maire, mes chers collègues,

Les 69 bibliothèques parisiennes sont des équipements importants pour l’accès à la culture pour l’ensemble des parisiennes et des parisiens. Le maillage du réseau à travers des établissements diversifiés, de par leur taille et leur fond documentaire, permet de toucher un grand nombre d’habitants, avec plus de 12 millions de prêts par an et plus de 300.000 personnes inscrites.

Nous le savons, la lecture, en lien avec le progrès technique, se diversifie, et le papier n’est plus le seul support utilisé. Il était ainsi normal que la Ville de Paris accompagne cette diversification en proposant de nouveaux supports de lecture numérique. Le développement de cette offre a commencé avec la mise à disposition de plus de 1000 liseuses accessibles au sein des bibliothèques municipales.

La Ville propose d’aller plus loin en créant une plate-forme numérique de prêt. Nous saluons bien évidemment ce projet ambitieux, qui prévoit la mise en ligne de 30.000 exemplaires de livres électroniques. La mise en ligne d’autres types d’œuvres, pourrait être envisagée. La Ville de Paris, gère en propre ou de manière déléguée des supports vidéo et musicaux, qui pourraient être mis à disposition du public par ce biais. La mise en valeur d’œuvre mettant en lumière Paris, son histoire et la diversité des créations artistiques qui s’en sont inspirées nous semblerait être une première sélection pertinente. D’autres collectivités, comme par exemple la ville de Lille, ont réussi à mettre à disposition ce type d’œuvres culturelles. Notre Ville a très certainement les capacités de le faire également.

Lire la suite

Question d’actualité : mise en place d’un pass’ unique pour la mobilité en Ile de France

Madame la Maire, mes chers collègues

L’énorme succès, qui n’est plus à prouver, des vélos et automobiles en libre-service, Vélib et Autolib, démontre l’intérêt de l’offre mutualisée de transports individuels pour compléter le réseau de transport en commun. Afin de faciliter la vie quotidienne de tous les utilisateurs, il semble aujourd’hui normal judicieux et porteur que l’ensemble des offres en libre-service et de transports en commun soit accessible par le même mode, soit un Pass Navigo Universel.

 En effet, nous savons que beaucoup d’usagers utilisent de manière complémentaire l’ensemble des offres de transports en commun et mutualisés. En outre, la création d’un tel pass’ correspond au mouvement global de simplification administrative devenu incontournable pour toutes les collectivités territoriales et sur laquelle la Ville travaille.

Lire la suite

Notre voeu pour une extension du périmètre de l’opération Vital’quartier

Madame la Maire, mes chers collègues,

La défense du commerce de proximité est pour nous une préoccupation majeure. En effet, au-delà de l’aspect économique du développement des commerces locaux, c’est tout le vivre-ensemble d’un quartier qui dépend d’eux. La diversité et le dynamisme de ces commerces sont des objectifs que doit soutenir la Ville de Paris. Et à ce titre, l’outil porté par la SEMAEST à travers la mission Vital’quartier est un levier d’action devenu indispensable.

La Ville de Paris s’est d’ailleurs posée en précurseur sur la question du développement du petit commerce en lançant cette opération en 2004. Et le défi n’était pas simple au vu des difficultés réglementaires des collectivités territoriales pour agir. La Loi « artisanat, commerce et TPE », a d’ailleurs confirmé, avec son volet sur le « contrat de revitalisation commerciale », le bien-fondé de l’expérimentation menée par la Ville. Elle donne aux collectivités les leviers pour dynamiser un tissu commercial dégradé en validant réglementairement l’action menée par la SEMAEST.

Le compte-rendu présenté pour les deux opérations Vital’quartier démontre son importance pour les 11 secteurs sur lesquels le dispositif a été déployé. Ces secteurs sont touchés par une vacance commerciale importante et par une forte mono-activité. Ainsi, grâce à l’action de la SEMAEST, la désertification commerciale a pu être enrayée, et de nouveaux types de commerces se sont installés sur les territoires concernés.

Lire la suite

Adaptation administrative aux évolutions du droit de la famille

Monsieur le Maire, Monsieur le Président Féraud, mes chers collègues,

La délibération proposée par le groupe socialiste et apparentés s’inscrit dans une démarche d’adaptation de notre administration aux évolutions de la loi. Les familles parisiennes doivent pouvoir toutes bénéficier des mêmes droits et devoirs.

La loi votée le 18 mai 2013 ouvrant de nouveaux droits pour les couples de personnes de même sexe doit se concrétiser, et c’est bien normal, dans son application quotidienne et les services de la ville doivent suivre et s’adapter. Il faut en normaliser le plus possible la portée, et cette normalisation passe par une égalité stricte dans le traitement que fait l’administration parisienne des questions liées au mariage, à l’adoption et à la succession. Ni plus, ni moins.

Il semble donc qu’il y a encore des ajustements à effectuer au niveau des formulaires administratifs, des logiciels et informations informatiques, la sensibilisation des agents, et de l’information de manière plus générale. C’est donc une bonne chose de mettre en lumière ces aspects afin que nous avancions sur la question et que l’adaptation soit la plus fine possible.

Lire la suite

Bilan des titres d’occupation du domaine public de la ville de Paris

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

La communication sur le bilan des conventions d’occupation du domaine public en séance du Conseil de Paris constitue une avancée et un signe que l’exécutif souhaite jouer carte sur table sur la question. Et c’est une bonne chose. Au fond, de quoi s’agit –il ? Il s’agit de faire le point sur l’utilisation qui est faite annuellement du patrimoine de la ville, de la voie publique, des espaces verts, des équipements sportifs, des équipements culturels ou, encore de nos monuments historiques. Et, à terme, d’en bonifier l’utilisation.

Vous le savez, notre groupe est très vigilant, et ce à plusieurs titres, sur cette question. Nous considérons d’abord que la ville pourrait bénéficier, via beaucoup de ces conventions, dedavantage de recettes : quand nous traitons avec de grands groupes, de grandes marques dont nous autorisons des initiatives et passons contrats ou conventions, nous pouvons être plus exigeants. Les 26 630 autorisations d’occupation du domaine public ont généré 270 millions de redevance pour la Ville. Le document qui nous est présenté indique que sur les 26 000 autorisations temporaires, ce sont 50,2 millions d’euros qui sont versés à la ville et que les 630 titres d’occupation du domaine public, CODP, DSP ou BEA, ont généré 219,5 millions d’euros en 2012.

Lire la suite

Dépêche AFP – Tour triangle

AFP

Paris, 17 nov 2014 (AFP) –

Le groupe EELV au Conseil de Paris a regretté lundi la position « jusqu’au boutiste » de la mairie, après sa décision de contester en justice le vote sur la Tour Triangle, au motif que le secret du scrutin n’avait pas été respecté.

« Le vote a eu lieu, on a gagné ce vote, on regrette cette position jusqu’au-boutiste qui ne prend pas acte du résultat démocratique, exprimé et même connu à l’avance« , a affirmé à la presse le coprésident du groupe EELV, David Belliard. « Il est difficile de comprendre cette stratégie qui veut passer à tout prix sur la tour Triangle, (la maire de Paris, Anne Hidalgo) aurait tout intérêt à tourner la page, à construire quelque chose avec nous« , a-t-il poursuivi. « On aurait eu intérêt à ensemble tourner la page (de l’ancien maire Bertrand) Delanoë pour avoir une nouvelle vision de l’urbanisme (…) Il y a beaucoup de sujets d’urbanisme sur lesquels travailler (…) Cela risque de parasiter les discussions que l’on va avoir ensemble« , a dit la co-présidente, Anne Souyris. « Fragiliser la majorité pour ça, franchement !« , s’est-elle exclamée. « Répondre par du juridique à un vote démocratique, c’est quand même compliqué, c’est quand même quelque chose qui pose question« , a souligné M. Belliard.

L’adjoint PCF de la maire de Paris, Ian Brossat, a a contrario soutenu la démarche de la maire de Paris. « On ne pouvait pas laisser Mme Kosciusko-Morizet détourner ainsi le vote à bulletin secret », a-t-il souligné auprès de la presse. Le président du groupe PRG, Jean-Bernard Bros, s’est de son côté dit « inquiet pour la suite des événements« . « C’est la démonstration qu’on n’a pas de majorité sur des projets structurants« , a-t-il commenté, en se demandant ce qu’il adviendrait par exemple du projet de la mairie de combler un certain nombre de « dents creuses » (des immeubles plus bas que leur voisins) pour densifier la Ville.

Lire la suite

Accueil de l’EURO 2016 : Paris prêt à montrer son dynamisme!

Madame la Maire, mes chers collègues,

L’Euro 2016 constitue un évènement majeur sur la scène internationale. Il est, la délibération le rappelle utilement, la 3eme plus importante compétition sportive mondiale. D’abord, la France a un lien fort avec les grandes compétitions de football et tout particulièrement l’Euro. Elle l’a déjà accueilli 2 fois, en 1960 et en 1984, où elle avait d’ailleurs remporté la compétition, et va donc une nouvelle fois l’accueillir en 2016.

Du 10 juin au 10 juillet 2016 la France, l’Europe et même le monde vont vivre au rythme du ballon rond. Voilà une occasion unique de montrer, à nouveau, que Paris est un lieu qui sait allier sens de l’accueil, dynamisme, innovation, convivialité, esprit festif, sérénité et sécurité, tout cela dans un esprit sportif irréprochable. Nous sommes une terre qui aime le sport, nous sommes la ville qui sait accueillir et innover, et nous devons le démontrer de nouveau au monde entier.

Evidemment, un accueil de qualité constitue un challenge important, et ce n’est pas sans poser un certain nombre de questions :

Lire la suite