Conseil de Paris avril 2015

Petite ceinture ferroviaire, notre intervention

Monsieur le Maire mes chers collègues,

La question du devenir de la Petite Ceinture ferroviaire constitue un sujet récurrent de nos débats. C’est un très beau sujet car il est rare, reconnaissons-le, de disposer d’un patrimoine aussi atypique et d’avoir la possibilité de le rendre aux parisiennes et aux parisiens.

Il faut d’abord reconnaitre que la ville de Paris a travaillé de manière tout à fait satisfaisante avec la SNCF, afin d’atterrir sur le protocole cadre qui nous est aujourd’hui proposé. D’une situation figée depuis plusieurs années, s’ouvre devant nous une opportunité exceptionnelle de valoriser et d’offrir une réelle dynamique à un patrimoine qui fait l’identité de Paris.

Alors, plusieurs visions se confrontent sur ce que nous devrions faire de cette petite ceinture. Au groupe RG-CI, nous avons décidé de traiter la question sans a priori.

Disons les choses  clairement : nous ne croyons pas à l’utilisation ferroviaire, même pour du fret, de la petite ceinture. La ville dense qu’est Paris, et nos administrés nous le demandent, a besoin de nouveaux lieux de détente et de respiration. Rajouter un lieu de transport c’est se passer de plusieurs hectares d’espaces non construits et donc d’une opportunité unique. Nous sommes opposés à cette idée qui consisterait à recréer une activité éteinte depuis plusieurs décennies et qui empêcherait le plein développement d’un lieu de promenade. Nous sommes également contre toute vision figée de la petite ceinture sans aucune animation et où le seul objectif serait d’atteindre la quiétude absolue.

Lire la suite

Intervention sur la lutte contre la publicité au sol

Monsieur le Maire mes chers collègues,

Nous avions déposé un vœu au mois de décembre demandant que la ville de Paris se saisisse de la question du marquage publicitaire au sol. Ce vœu avait été voté et 4 mois plus tard nous voyons arriver cette délibération. C’est une preuve d’efficacité de l’exécutif que je voulais, au nom de mon groupe, saluer.

L’application du Règlement Local de Publicité, nous le savons, n’est pas entièrement satisfaisante et parfois compliquée. Les élus s’en plaignent de manière assez régulière au sein de notre Conseil. Les incivilités et les démarches illicites doivent être réprimandées de manière juste. Proposer un forfait pour les contrevenants, c’est poser une sanction incontestable. L’enlèvement des marquages au sol mobilise des agents et constitue donc un coût pour la ville. Il est donc bien normal qu’elles soient facturées.

Un petit mot également pour me réjouir, dans ce même esprit de lutte contre les incivilités, que le forfait ait été réévalué pour les jets de détritus qui seront sanctionné à hauteur de 68 euros je crois à partir de septembre au lieu de 35 euros actuellement.

Appeler au civisme est clairement un chemin que nous soutenons.

Lire la suite

Régie publicitaire de la RATP, notre voeu pour une meilleure régulation

Madame la Maire, mes chers collègues,

L’actualité récente nous l’a encore rappelé : les règles concernant la publicité dans les couloirs du métro parisien, en plus de n’être jamais évoquée de façon claire, semblent assez peu cohérentes. Les polémiques se suivent sans que l’on connaisse bien les limites des décisions prises par la régie publicitaire Métrobus.

Si la Ville de Paris s’est engagée à limiter la publicité, notamment à travers le travail fait sur le Règlement Local de Publicité, le métro notamment échappe à toute réglementation. Ainsi, nous pensons que la Ville a un rôle à jouer pour inciter la RATP à fixer des règles claires et partagées sur la publicité.

Tout d’abord à travers sa présence au sein du STIF, qui a déjà émis l’interdiction de certains supports publicitaires dans les couloirs des stations de métro. Il serait en outre, indispensable que la RATP communique sur les règles qu’elle impose à Métrobus sur l’affichage publicitaire.

 Enfin, une concertation plus constante doit aussi être mise en place pour trouver des points de convergences et des buts communs sur le sujet.

 Les lieux de transports sont aussi des espaces publics sur lequel la Ville de Paris peut tout à fait agir.

Je vous remercie

Notre voeu en faveur d’un débat sur l’action de la RATP

Monsieur le Maire mes chers collègues,

Les services de la RATP, et tout particulièrement le métro parisien, sont une composante majeure de la vitalité et de l’activité quotidienne de Paris. La politique de développement d’un transport public de qualité, adapté aux attentes de chacun, constitue un des objectifs phares de notre municipalité et de notre majorité.

Le Conseil de Paris débat fréquemment de sujets directement sous responsabilité de la RATP, et notamment la propreté du métro, la sécurité des voyageurs, la transformation progressive de son parc en véhicules propres, la présence d’agents aux guichets, la question de l’allongement des horaires de circulation, la place faite à la publicité, le développement de la 3 et 4 G, les tarifs applicables aux usagers, le développement durable ou encore l’utilisation globale de l’espace,

La RATP prend ainsi quotidiennement des décisions qui impactent fortement la vie des parisiennes, des parisiens, des franciliens et de ses visiteurs sans que le Conseil de Paris n’en soit saisi.

Lire la suite

Question d’actualité : vidéo-verbalisation de la RATP

Il y a quelques jours, plusieurs titres de presse annonçaient que la RATP travaillerait à un système de vidéo-verbalisation embarquée qui pourrait équiper ses autobus afin de lutter contre les contrevenants circulant dans les couloirs réservés. Cette solution pourrait ainsi être testée et installée sur des bus en plus des caméras fixes qui existent déjà. Ces informations ont été confirmées par la RATP.

Améliorer la lutte contre le stationnement illicite sur voie de bus, qui gêne la régularité de ce transport public particulièrement plébiscité constitue, une démarche qui nous semble à priori aller dans le bon sens.

Quelques questions se posent néanmois :

  •  Est-ce un phénomène important ? avons-nous des données chiffrées ?
  •  Est-ce qu’une mesure de ce type a véritablement vocation à améliorer la situation ?
  •  D’autres villes ont-elles déjà expérimentées ce type de dispositif ?
  •  Comment s’opérerait l’articulation avec la Préfecture de Police ?
  •  Qu’elle en serait le coût ?

Nous n’avons pas d’a priori, mais encore une fois, ce type de sujet mériterait de vrais débats au sein de notre conseil, ce qui semble toujours compliqué dès que l’on touche à l’action de la RATP pour laquelle nous apprenons bien souvent les décisions après coups.

Nous avons d’ailleurs déposé un vœu demandant un bilan annuel, discuté en séance, sur l’action de la RATP sur notre territoire afin que les initiatives redescendent davantage au niveau de notre Conseil.

Ainsi, Monsieur le Maire, et concernant les études liées à la vidéo-verbalisation embarquée, nous souhaiterions connaitre les informations qui sont aujourd’hui en possession de la ville de Paris afin de juger de la pertinence de cette initiative.

Je vous remercie.

 

Extension des horaires des bibliothèques municipales

Madame la Maire, mes chers collègues,

Les 69 bibliothèques parisiennes sont des équipements importants pour l’accès à la culture de l’ensemble des parisiennes et des parisiens. Le maillage du réseau à travers des établissements diversifiés, de par leur taille et leur fond documentaire, permet de toucher de nombreux d’habitants, avec plus de 300.000 personnes inscrites.

 Mais le travail d’accessibilité au plus grand nombre à la culture nécessite un travail et une vigilance constants. Les bibliothèques sont à l’évidence des outils primordiaux dans le développement d’une culture de proximité. Et une des mesures répondant à cet objectif est bien l’adaptation des horaires d’ouvertures des bibliothèques municipales.

Nous saluons le travail que l’exécutif a engagé sur cette question, avec l’ouverture prochaine de deux nouvelles bibliothèques qui seront accessibles le dimanche. La Ville doit en effet aujourd’hui s’adapter aux pratiques et besoins des parisiens. L’effort a déjà été mené dans le domaine du sport notamment.

Des évolutions sont en effet plus que nécessaires, l’Inspection Générale des bibliothèques dans un rapport de 2012, dressait un constat sévère sur les horaires d’ouvertures des bibliothèques qui ne permettent pas de toucher une grande partie du public potentiel, notamment en ce qui concerne la Ville de Paris.

Lire la suite

Proposition d’un fonds vert municipal, notre intervention

Madame la Maire, Madame et Monsieur les Présidents,

Paris est fortement engagée dans la préparation de la COP 21 que nous accueillerons au mois de décembre prochain. Si ce grand rendez-vous réunit avant tout les acteurs étatiques, les collectivités ont un rôle plus que majeur à jouer lors de cette rencontre, mais aussi de manière plus globale dans la lutte contre le changement climatique.

 L’enjeu d’exemplarité qui est porté par la création d’un Fonds vert des villes et des collectivités nous parait ainsi une démarche cohérente. Au niveau international, un Fonds Vert a été créé pour aider les pays en développement, malheureusement, malgré les promesses des Etats, il est loin d’être à la hauteur des enjeux. Les collectivités et Paris peuvent et doivent montrer la voie, notamment à travers la proposition faite aujourd’hui.

 Nous espérons que l’utilisation des fonds recueillis, se fera selon des modalités précises et efficaces qui seront communiquées à notre Conseil.

Lire la suite

Plan vélo

Madame la Maire, mes chers collègues,

Développer la pratique du vélo en ville peut paraitre une démarche évidente : il n’en est rien. Développer la pratique du vélo, dans un cadre de qualité, dans une cohabitation équilibrée avec les autres modes de transport constitue bel et bien un défi, et tout particulièrement dans une ville comme Paris.

 De par sa densité, de par son animation, de par son agitation même et ses multitudes de contraintes urbaines, favoriser les modes de déplacements doux dans notre ville n’est pas une démarche facile. Elle nécessite de casser un certain nombre d’habitudes durement ancrées.

 Dès 2001, le Maire de Paris Bertrand Delanoë a installé et créer les conditions d’un changement de paradigme sur la place de la voiture dans la ville en développant les transports publics et en laissant plus de place aux modes de circulation doux. Cela a pris un certain temps mais nous arrivons aujourd’hui à un fait : les parisiens sont prêts à nous accompagner afin d’aller plus loin dans le développement de ces modes de transports et notamment du vélo. Je dirais même plus, les parisiens aiment le vélo, pourvu qu’on leur donne la possibilité de le pratiquer dans de bonnes conditions.

Lire la suite

Food-trucks : ouverture des droits d’installation

Madame la Maire mes chers collègues,

Aider au développement d’initiatives commerciales originales est une démarche que les membres du groupe RG-CI défendent pleinement. Et soutenir des pratiques nouvelles est pour une ville dynamique une nécessité mais également une belle opportunité d’animer notre territoire.

 Les Food Truck constituent une pratique qui a particulièrement émergé ces dernières années. Le rôle de la ville était, bien sûr, de réguler la présence, dans l’intérêt des parisiens mais aussi des entrepreneurs développant cette activité.

Ces camions de restauration proposent un service original, qui est plébiscité car il répond à une pratique, celle de la prise des repas dans la rue, ou sur le pouce, selon l’expression familière, qui a fortement évoluée ces dernières années. Et cette habitude, encore en pleine essor, n’est plus systématiquement synonyme de malbouffe. La production d’une offre de qualité, même dans un format de restauration rapide, est quelque chose que sont en droit d’attendre les consommateurs.

Lire la suite

Mineurs isolés étrangers, intervention en séance

Madame la Maire, mes chers collègues,

La situation des mineurs isolés étrangers est une question essentielle, complexe et qui touche aux valeurs de la République telles que nous la concevons, une république solidaire et accueillante. Cette protection que doit apporter nos institutions doit avant tout s’offrir aux plus fragiles.

Paris assume depuis longtemps une part importante de l’accueil et à l‘accompagnement de ces mineurs au niveau national. Cette situation n’est certes pas sans difficulté, mais l’engagement de notre département n’a jamais failli. Nous saluons la circulaire de la Garde des sceaux du 31 mai 2013 qui a permis une évolution importante sur ce point en créant une solidartié entre les territoires. Mais, au-delà de cette mesure, notre collectivité doit aussi aujourd’hui transformer ses pratiques.

Conformément à l’engagement pris par l’exécutif devant le Conseil de Paris, une démarche de concertation a débuté en octobre 2014 et associe les partenaires institutionnels et associatifs concernés. Des actions sont déjà en cours, je pense aux mesures d’urgence prises cet hiver pour l’hébergement. Il s’agit aussi de l’engagement de l’exécutif à travers un plan d’amélioration de l’accueil et de l’accompagnement des mineurs isolés étrangers. Ces 15 mesures essentielles permettront de mieux adapter les dispositifs existants.

Lire la suite