Conseil de Paris octobre 2014

Question d’actualité : à quand un plan lumière pour valoriser le patrimoine parisien et la maitrise énergétique ?

Madame la Maire, mes chers collègues,

Le jeudi 16 octobre 2014, mes collègues Jean-François Martins et Rémi Féraud inauguraient, en présence du directeur général de SNCF Gares et connexion, la mise en lumière inédite de la gare du Nord.

Le même jour, l’Assemblée Nationale étudiait en première lecture le projet de loi sur la transition énergétique dans lequel était notamment abordée la question de l’éclairage public. La maîtrise énergétique est un enjeu fondamental pour notre avenir. La Ville de Paris s’est d’ailleurs fixée des objectifs forts en la matière et le Plan Climat parisien prévoit de réduire de 25% la consommation énergétique de la Ville d’ici 2020.

Lors de la séance du conseil de Paris de Juin 2014, notre groupe avait déposé un vœu, adopté à l’unanimité de notre Conseil, demandant la mise en place d’un « plan lumière » à l’échelle parisienne répondant aux objectifs de réduction de la consommation d’énergie sur le territoire parisien et la mise en valeur de l’espace urbain grâce au développement d’outils techniques novateurs.

Lire la suite

Notre voeu en faveur du développement de la formation numérique

Madame la Maire, mes chers collègues,

La Ville de Paris investit fortement dans l’innovation et notamment en ce qui concerne le numérique. Il est devenu un support incontournable de l’information aux citoyens. Du développement des sites d’information de la Ville et des mairies d’arrondissement à la multiplication des applications numériques, l’offre parisienne en la matière constitue une palette large et très riche à destination du public connecté.

Cette démarche connait d’ailleurs un coup d’accélérateur réel depuis cette nouvelle mandature, je pense aux consultations citoyennes qui s’appuient sur le numérique comme le budget participatif. Nous saluons cet effort, qui fait de la Ville de Paris une capitale pionnière.

Lire la suite

Marchés de fin d’année – Intervention pour une réelle amélioration

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

Vous nous proposez de valider la convention d’occupation de l’espace public avec l’association « Le Monde Festif en France » pour l’organisation d’une zone dédiée aux artisans sur le rond-point de l’avenue des Champs Elysées. L’avenue des Champs Elysées constitue le lieu de passage obligé pour les visiteurs de Paris, mais aussi pour beaucoup de parisiennes et de parisiens. Il est donc impératif que cette avenue, véritable vitrine de notre ville dans le monde, soit dotée d’animations de qualité, festives, ouvertes, démontrant le dynamisme de notre ville et sa capacité à offrir l’enchantement que beaucoup viennent chercher à Paris.

Nous avons donc besoin de nos marchés de Noel. Ces marchés constituent par ailleurs des recettes financières dont nous ne pouvons pas nous passer en ces temps difficiles. Alors, bien sûr, nous ne sommes pas opposés à l’installation de chalets pour les fêtes de fin d’années. Je dirais même, bien au contraire. Mais, Monsieur le Maire, nous portons des exigences et nous sommes vigilants sur la tournure que prennent trop souvent les choses à Paris, sur le temps d’exposition, sur les exigences demandées aux délégataires, sur la qualité des produits proposés dans ces marchés.

Lire la suite

Marchés alimentaires parisiens – Intervention

Madame la Maire, chers collègues,

Les marchés jouent un rôle historique à Paris. : ils assurent le ravitaillement de la population parisienne, en particulier en produits alimentaires. Ils animent également les rues, participent à la qualité de vie de nos quartiers et sont donc un bien à protéger et à valoriser. Le constat est que les marchés fonctionnent bien. Mais, comme le propose la délibération, cela ne doit pas nous empêcher d’être attentifs et réfléchir à tous les moyens qui nous permettront d’améliorer l’offre, en termes de qualité des produits et de fonctionnement général.

Nous avons déposé des amendements au projet, car il nous a semblé essentiel de souligner un certain d’aspects qui, dans le cadre de l’élaboration de la future Délégation de Service Publique, sont importants.

Lire la suite

Extension des horaires des équipements sportifs, une expérimentation positive pour Paris

Madame la Maire, mes chers collègues,

Nous considérons, avec les élus du groupe RGCI, que la délibération qui nous est présentée aujourd’hui va réellement dans le bon sens. Elle est le signe d’une politique volontariste d’adaptation de notre politique et de nos initiatives aux pratiques et besoins des parisiens.

Le manque de créneaux sportifs est une difficulté réelle dont chacun fait le constat. Ainsi, la Ville n’est pas en capacité de répondre aux demandes des 2.000 associations sportives réservant des créneaux. Paris est faiblement dotée en équipements sportifs. Et mis en rapport avec le nombre d’habitants, nous sommes même le dernier département français. Il faut donc faire preuve d’imagination, et c’est tout le sens de cette délibération, pour étoffer l’offre et répondre au mieux aux attentes de chacun. La construction de nouveaux équipements n’est pas toujours possible, ou de manière très limitée : la densité urbaine, le contexte foncier dans sa globalité sont des obstacles trop importants. Ainsi, il fallait trouver une réponse innovante pour répondre aux besoins des associations sportives. C’était un engagement pour la mandature et il faut saluer son application concrète.

Lire la suite

Communication sur la politique de santé – Intervention

Madame la Maire, mes chers collègues,

Si elle reste une compétence d’Etat, la politique publique de santé doit trouver dans l’action municipale l’impulsion nécessaire pour assurer une véritable proximité. Les inégalités territoriales sur la santé sont avant tout des inégalités sociales. Nous connaissons le lien entre les inégalités sociales et les inégalités d’espérance de vie, cela a été prouvé par de nombreuses études épidémiologiques.

 Améliorer l’accessibilité aux services de santé : cela doit être le maitre-mot de notre politique. Les obstacles sont nombreux et l’exécutif apporte aujourd’hui des éléments concrets pour répondre à ces enjeux.

 L’obstacle à l’accessibilité est tout d’abord financier. Les plus pauvres, et ADT Quart Monde le confirmait il y a quelques jours lors de la présentation de son rapport annuel, ont toujours d’énormes difficultés à se soigner, les inégalités de santé restent fortes. Concernant la médecine de Ville, la faible part des médecins exerçant en secteur 1 est préoccupante, aussi bien chez les généralistes que chez les spécialistes. Les dernières annonces de l’ordre des médecins et du syndicat des médecins généralistes n’ont d’ailleurs rien pour nous rassurer.

Lire la suite

Orientations budgétaires : efficacité et responsabilité de notre gestion

Madame la Maire, mes chers collègues,

Nous avançons progressivement vers le budget 2015 et le moment clef que sera la séance du mois de décembre. Nous devons conjuguer plusieurs variables et mettre en musique un certain nombre d’éléments et de contraintes lourdes dont un certain nombre dépassent notre seule responsabilité. Au fond, l’enjeu est simple : proposer un budget qui fasse sens avec les engagements que nous avons porté pendant la campagne électorale sans peser sur les parisiennes et les parisiens.

Le document qui nous est ici proposé pose les grandes lignes de ce à quoi ressemblera le budget. Cette communication a le mérite de la clarté : les choses sont mises sur la table, que ce soit les contraintes qui nous sont rappelées, mais aussi les tendances plus encourageantes. Tout le monde le sait, notre cadre budgétaire est contraint.

La baisse des dotations, et plus généralement la baisse de la dépense publique s’inscrit pourtant dans un sens, qu’au niveau de notre groupe, nous ne contestons pas. Au niveau de l’Etat, la réduction de la dépense publique est selon nous préférable à l’augmentation de la fiscalité, et, en ce sens nous ne nous opposons pas à la philosophie qui habite le gouvernement. Mais, il faut le reconnaitre, la mise en pratique de cette politique est rugueuse et difficile pour nous, collectivités et principalement pour Paris. Il faut certes réduire déficit public, mais adapter le rythme de sa réduction à la situation économique.

Lire la suite