Conseil de Paris juin 2016

Débat budgétaire. Notre intervention en séance sur le budget supplémentaire

BUONTANMIEMadame la Maire, mes chers collègues,

Il me revient la charge de cette première intervention sur le Budget supplémentaire, et autant le dire tout de suite, elle sera positive.

En effet, le budget supplémentaire 2016 qui nous est présenté aujourd’hui, traduit le sérieux et la capacité de bonne gestion de l’exécutif parisien. Les grandes lignes du Budget Primitif sont respectées, même si des d’ajustements de dépenses sont toujours nécessaires.

Lire la suite

Débat budgétaire. Notre intervention en séance sur le compte administratif

MJean-Bernard BROS Conseil de Parisadame la Maire, mes chers collègues,

La présentation du compte administratif pour l’année 2015 revêt une importance particulière. Il s’agit en effet du premier compte administratif sur une année pleine de la mandature. Nous pouvons à l’aune de cette précision souligner la cohérence des comptes avec les objectifs budgétaires annoncés. Le sérieux du travail de la Ville, par le biais de l’Adjoint aux finances, est à saluer, notamment en rapport avec la situation budgétaire dans laquelle nous sommes.

En effet, la baisse des dotations de l’État et l’effort de péréquation pour lequel Paris paie un lourd tribut, touchent nécessairement les finances de la Ville. La Cour Régionale des Comptes a même qualifié cette situation de « choc majeur pour les finances de la Ville de Paris ». Car oui, l’exécution 2015 connaît une augmentation des contraintes à hauteur de 270 millions d’euros sur la section fonctionnement.

Lire la suite

[Communiqué de presse] « Véhicules électriques, il faut développer les bornes ! »

Logo conseil de Paris

 

 

« Véhicules électriques, il faut développer les bornes ! »

La Ville de Paris est fermement impliquée dans la lutte contre la pollution atmosphérique.  Ainsi, elle développe depuis 2011 un programme ambitieux pour déployer une infrastructure de recharge publique électrique sur la voirie parisienne. Cependant, les  élus du groupe « Radical de Gauche Centre et Indépendants » pensent qu’il est nécessaire d’aller plus loin.

561 véhicules électriques étaient immatriculés dans le Département de Paris en 2015, soit 1,05% du parc automobile des particuliers immatriculés en 2015. Or, la question de la recharge du véhicule électrique ne doit pas décourager une partie des Parisiens de se lancer dans l’aventure de l’électrique.

C’est pourquoi, les élus du groupe « Radical de Gauche Centre et Indépendants » présentent un vœu pour que la Ville de Paris développe une politique d’incitation au déploiement de bornes électriques sur l’espace privé : parkings des entreprises, des bailleurs sociaux et des copropriétés.

Un pas décisif pour développer la mobilité électrique à Paris

Selon Jean-Bernard Bros, Président du groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants,  « développer la mobilité électrique à Paris, c’est penser un maillage territorial efficient de nos bornes électriques, tant sur notre domaine public que sur le domaine privé. Une politique incitative en direction des entreprises, bailleurs sociaux et copropriétés est essentielle pour le développement de l’usage des véhicules électriques

 

[Communiqué de presse] Pour les petits Parisiens, croquons nos livres !

Logo conseil de Paris

 

« Pour les petits Parisiens, croquons nos livres ! »

Alors que la Ville de Paris accueille de nombreuses familles, le groupe « Radical de Gauche Centre et Indépendants » pense qu’un effort important doit être fait pour rendre l’espace public plus accueillant. La rue reste en effet surtout un lieu de danger pour les plus jeunes habitants.

Si les grandes restructurations des places et des voies parisiennes ouvriront des espaces d’apaisement et de respiration à tous, des initiatives doivent spécifiquement être prises en direction des petits Parisiens et Parisiennes pour rendre l’espace collectif plus ludique.

C’est pourquoi le groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants » va déposer au Conseil de Paris un vœu pour la création de boîtes à livres pour les enfants sur tout le territoire parisien.

Inspirées de l’expérience québécoise des « croques-livres », mobilier urbain en forme de petits monstres, les boîtes à livres permettront à chacun de déposer des livres et d’en reprendre de manière totalement libre et volontaire. L’originalité de la démarche est que les livres devront s’adresser aux enfants.

« Nous avons un double objectif à travers cette initiative : rendre l’espace public ludique, et faciliter l’accès aux livres, un accès plus ou moins aisé selon son origine sociale » indique Jean-Bernard Bros, Président du groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants.». Le groupe compte d’ailleurs déposer de nouvelles propositions lors des prochains Conseils de Paris afin que chaque projet sur l’espace public tienne compte des enfants dans notre ville.