Presse

« Scootlib’, le projet d’Anne Hidalgo, abandonné ou pas ? »

metro couv

Présenté avant l’élection de la maire de Paris, le projet de scooters électriques en libre-service se retrouve au coeur d’une polémique entre les radicaux de gauche, la majorité PS et les écologistes hostiles à cette mesure.

Mais où est passé le projet Scootlib’ ? Souvenez-vous : le 9 mars dernier la candidate PS à la mairie de Paris, élue depuis, dévoilait dans le JDD son projet de scooters électriques en libre-service, à mi-chemin entre le vélib’ et l’autolib’. 3.000 à 5.000 deux-roues étaient évoqués.
Six mois plus tard, dans le même journal, Jean-Bernard Bros, patron des Radicaux de gauche parisiens, s’inquiète d’une possible “reculade” de la nouvelle maire sur ce dossier.

« Aujourd’hui, Scootlib’ ne figure même pas dans la feuille de route de Christophe Najdovski [l’adjoint écologiste en charge des transports, ndlr]. Si le projet doit être abandonné qu’on nous dise pourquoi”, tonne l’élu dans les colonnes de l’hebdomadaire. Ce dernier compte déposer un voeu au prochain conseil de Paris, qui a lieu les 29 et 30 septembre, pour réclamer de la maire qu’elle “réaffirme son objectif de mise en place” de Scootlib’.

Scootlib’ abandonné ?

Interrogé par metronews, Jean-Louis Missika, co-directeur de campagne d’Anne Hidalgo et aujourd’hui adjoint en charge de l’urbanisme, assure que « c’est dans le programme [d’Anne Hidalgo] » et « qu’il est hors de question de ne pas l’appliquer”.

Pourtant, Christophe Najdovski, l’adjoint EELV en charge des transports, explique de son côté à metronews que “ça ne figure pas dans l’accord programmatique » signé entre les Verts et Anne Hidalgo au lendemain du 1er tour et que “ça ne figure pas dans la feuille de route » fixée. “Ce n’est pas quelque chose de nouveau”, souligne-t-il. Abandonné alors, Scootlib’ ? « Je n’ai pas d’informations à ce sujet. »

Contactée lundi, la mairie de Paris a de nouveau confirmé que le projet Scootlib’ serait mené à son terme. Des petites tensions entre les alliés politiques d’Anne Hidalgo qui promettent un prochain Conseil de Paris animé.

Geoffrey Bonnefoy, édition du 22 septembre 2014

Les enseignes priées de ne pas s’installer en catimini

parisien

L’arrivée du géant de la restauration rapide, avenue du Général-Leclerc va-t-elle boulverser la vie du quartier? C’est en tout cas l’inquiétude de la maire (PS) du XIVe. Carine Petit s’est agacée d’apprendre par voie de presse l’ouverture à la rentrée d’un Burger King dans son arrondissement. L’enseigne va implanter un grand restaurant de 1000m² et de 250 places assises.

Le groupe des Radicaux de gauche a décidé de rebondir sur cette actualité pour demander à ce que les mairies d’arrondissement soient mieux informées de l’arrivée de commerces de plus de 1000 m². « Il faudrait aussi que les grandes enseignes priorisent et systématisent le recrutement d’habitants des quartiers concernés, notamment quand elles s’implantent dans les quartiers politiques de la ville (NDLR : les moins favorisés) », propose Jean-Bernard Bros, le patron du PRG.

Son idée devrait être soutenue par l’exécutif qui en profitera pour demander à la secrétaire d’Etat chargée du Commerce et de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, Carole Delga, que désormais, le seuil d’autorisation des projets passant en commission départementale d’aménagement commercial soit rabaissé de 1000 à 300m² et inclue les dossiers des restaurants.

 

M.-A.G. – Le Parisien, édition du 9 juillet 2014

Piétonnisation de la rive droite: la majorité dit oui, l’opposition est…réservée

La volonté d’Anne Hidalgo, maire de Paris, de fermer « à terme » la voie Georges-Pompidou aux voitures n’a pas manqué, hier, de susciter de nombreuses questions.

parisien

Voie Georges-Pompidou. La mairie a annoncé des études concernant la piétonnisation du boulevard urbain entre le tunnel des Tuileries et le port de l’Arsenal.

Faut-il piétonniserles berges de la rive droite très vite ? Quels aménagements proposer de ce côté- ci du fleuve ? Comment gérer les flux de circulation qui se reporteront sur les quais hauts ? L’annonce faite la semaine dernière par l’équipe d’Anne Hidalgo de lancer des études pour piétonniser « à terme » la voie Georges-Pompidou, entre le tunnel des Tuileries et le port de l’Arsenal (Ier-IVe), a suscité nombre d’interrogations chez les élus parisiens hier au Conseil de Paris.

Lire la suite

On en sait plus sur ce millionnaire qui distribue des billets verts

Le matinLe mystérieux philanthrope a été démasqué. Depuis, Jason Buzi accepte les interviews et annonce ses prochaines distributions en Europe. Mais à Paris, un élu grogne.

Depuis trois semaines, un mystérieux millionnaire fait la joie de milliers de Californiens en cachant quelques liasses de dollars, parfois jusqu’à 250$, dans des endroits insolites de grandes villes. Grâce à des indices parcimonieusement diffusés sur son compte Twitter, les suiveurs de Monsieur @HiddenCash peuvent participer à cette chasse au trésor ludique et espérer trouver les billets. Au total 15’000 dollars ont été offerts à ce jour (env. 13’000 CHF).

Très intrigués par le personnage, les médias américains ont réussi – la chaîne Inside Edition en tête – à identifier ce philanthrope mystère et à obtenir ses confessions. Depuis lundi, Jason Buzi confirme, devant les caméras, qu’il est bien cet Américain qui a fait fortune dans l’immobilier mais qu’il n’a pas d’autre but que de faire plaisir aux gens, sans vanter aucune marque ni produit.

Générosité exportée en Europe

Lire la suite

Chasse au trésor : bientôt des billets cachés à Paris

parisien  Après les Etats-Unis où ses énigmes font le buzz, le millionnaire altruiste Jason Busi va distribuer ses récompenses dans les capitales  européennes.

Il l’a annoncé en direct sur CNN : la première semaine de juillet, Jason Busi, un multimillionnaire californien ayant fait fortune dans l’immobilier, dissimulera dans Paris des petites enveloppes blanches renfermant de l’argent liquide lors d’une incroyable chasse au trésor. Une initiative inédite qui fait déjà le buzz outre-Atlantique depuis trois semaines.

Le 23 mai, le généreux donateur, alors totalement anonyme, lance sur un compte Twitter dédié à l’opération Hidden Cash (argent caché) qui fédère aujourd’hui 530 000 abonnés. En moins de 140 signes, il distille des indices permettant à ses « followers » de tenter de retrouver à San Francisco des pochettes contenant de 20 à 200 $ (de 15 à 150 €).
Lire la suite

Travail le dimanche: c’est à la gauche de porter cette évolution

huffington pTribune publiée le 14 mai 2014

 

 

Le débat sur l’ouverture dominicale des magasins à Paris a refait surface et Anne Hidalgo annonce l’ouverture d’une concertation afin d’étudier le périmètre des sept zones touristiques parisiennes et la question des périmètres d’usage de consommation exceptionnel (P.U.C.E). Ce débat, qui court depuis des années, doit selon nous enfin faire l’objet d’avancées concrètes, à l’échelon local comme au Parlement.

Que dit la loi?

Lire la suite