Conseil de paris

Une stratégie parisienne pour l’enfance

Madame la Maire, mes chers collègues,

Le vœu qui nous est présenté pour créer le Paris des enfants propose d’élaborer une politique transversale pour répondre à l’ensemble des besoins des petits parisiens et de leur famille.

La Ville de Paris mène déjà des actions fortes et structurantes en direction de ce public. Mais plutôt que de s’en satisfaire, nous saluons la proposition de l’exécutif de porter une ambition plus grande encore.

Ainsi, nous souhaitions particulièrement souligner les efforts prévus en direction du secteur de la petite enfance. En continuant la création de nouvelles places de crèches, en accompagnant aussi par des mesures ciblées le recours à d’autres modes de garde la Ville promeut largement ce service public indispensable à rendre aux familles parisiennes.

Les efforts envers les familles les plus en difficulté sont aussi à souligner. La pauvreté des enfants n’est pas supportable dans une société moderne, il nous faut cibler des actions et ouvrir des possibilités aux plus jeunes. Et la stratégie répond à cette nécessité. Nous attendons aussi de travailler les propositions détaillés en faveur des familles qui vivent dans la rue. La Ville a la capacité de répondre à cette grande difficulté, il était temps que le problème soit pris dans toute sa globalité et sa complexité.

Lire la suite

Aménagement des places de la Bastille et de la Nation

Madame la Maire, mes chers collègues,

Cette délibération marque le coup d’envoi de l’aménagement de deux places emblématiques de l’Histoire de Paris, et même au-delà de l’Histoire de France, la place de la Bastille et la place de la Nation. La priorisation de l’exécutif portée sur ces deux places constitue une bonne nouvelle ainsi qu’une démarche nécessaire.

 Notre groupe plaide pour que plusieurs principes guident ce processus de réaménagement. D’abord, passer de la logique de « rond-point » à celle de place-paysage : cette démarche permettra notamment de faciliter les circulations douces et de contribuer à en faire des lieux de vie. La démarche de réaménagement doit être globale et non parcellaire, en gardant à l’esprit que ces places dynamiseront bien au-delà de leurs seuls quartiers.

Pour Bastille, la volonté de valorisation du port de l’Arsenal est tout à fait intéressante tant il est aujourd’hui trop méconnu des parisiennes et des parisiens. Attention tout de même à ne pas tenter de reporter artificiellement et unilatéralement les flux piétons sur des axes aujourd’hui très peu empruntés et très peu commerçants comme le boulevard Bourdon, alors que les axes dynamiques majeurs se trouvent aujourd’hui de l’autre côté, au niveau des rue de la Roquette, de la rue saint Antoine, du faubourg saint Antoine ou encore du boulevard Beaumarchais. Lire la suite

Bibliothèque numérique notre voeu adopté en Conseil de Paris

Madame la Maire, mes chers collègues,

Les 69 bibliothèques parisiennes sont des équipements importants pour l’accès à la culture pour l’ensemble des parisiennes et des parisiens. Le maillage du réseau à travers des établissements diversifiés, de par leur taille et leur fond documentaire, permet de toucher un grand nombre d’habitants, avec plus de 12 millions de prêts par an et plus de 300.000 personnes inscrites.

Nous le savons, la lecture, en lien avec le progrès technique, se diversifie, et le papier n’est plus le seul support utilisé. Il était ainsi normal que la Ville de Paris accompagne cette diversification en proposant de nouveaux supports de lecture numérique. Le développement de cette offre a commencé avec la mise à disposition de plus de 1000 liseuses accessibles au sein des bibliothèques municipales.

La Ville propose d’aller plus loin en créant une plate-forme numérique de prêt. Nous saluons bien évidemment ce projet ambitieux, qui prévoit la mise en ligne de 30.000 exemplaires de livres électroniques. La mise en ligne d’autres types d’œuvres, pourrait être envisagée. La Ville de Paris, gère en propre ou de manière déléguée des supports vidéo et musicaux, qui pourraient être mis à disposition du public par ce biais. La mise en valeur d’œuvre mettant en lumière Paris, son histoire et la diversité des créations artistiques qui s’en sont inspirées nous semblerait être une première sélection pertinente. D’autres collectivités, comme par exemple la ville de Lille, ont réussi à mettre à disposition ce type d’œuvres culturelles. Notre Ville a très certainement les capacités de le faire également.

Lire la suite

Tour triangle : un sérieux revers pour Anne Hidalgo

le parisien

 

 

 

Huit mois seulement après son élection, l’ex-adjointe chargée de l’urbanisme de Bertrand Delanoë, aujourd’hui à la tête de la mairie de Paris, n’a pas réussi à obtenir une majorité sur la tour Triangle. Les opposants à ce gratte-ciel de 180 m, qui devait surplomber le parc des Expositions, à la porte de Versailles (XVe), l’ont emporté de cinq voix. Sur 163 conseillers de Paris, on dénombre 83 bulletins contre, 78 pour, un bulletin nul et un non-votant.

Anne Hidalgo savait qu’elle ne pouvait pas compter sur le soutien des écologistes, membres de sa majorité mais farouchement hostiles à ce projet. Mais, jusqu’au bout, elle avait espéré pouvoir détourner des voix de droite et du centre pour faire passer son projet.

En acceptant le vote à bulletin secret réclamé par le groupe socialiste, elle espérait ainsi « faciliter » le vote de conseillers de droite et du centre qui s’étaient manifestés en faveur de la tour sous l’ère Delanoë. « Des dizaines d’élus UMP et UDI-MoDem m’ont réclamé un scrutin secret. Et pas des moindres » a assuré Anne Hidalgo.

Lire la suite

Notre voeu pour une extension du périmètre de l’opération Vital’quartier

Madame la Maire, mes chers collègues,

La défense du commerce de proximité est pour nous une préoccupation majeure. En effet, au-delà de l’aspect économique du développement des commerces locaux, c’est tout le vivre-ensemble d’un quartier qui dépend d’eux. La diversité et le dynamisme de ces commerces sont des objectifs que doit soutenir la Ville de Paris. Et à ce titre, l’outil porté par la SEMAEST à travers la mission Vital’quartier est un levier d’action devenu indispensable.

La Ville de Paris s’est d’ailleurs posée en précurseur sur la question du développement du petit commerce en lançant cette opération en 2004. Et le défi n’était pas simple au vu des difficultés réglementaires des collectivités territoriales pour agir. La Loi « artisanat, commerce et TPE », a d’ailleurs confirmé, avec son volet sur le « contrat de revitalisation commerciale », le bien-fondé de l’expérimentation menée par la Ville. Elle donne aux collectivités les leviers pour dynamiser un tissu commercial dégradé en validant réglementairement l’action menée par la SEMAEST.

Le compte-rendu présenté pour les deux opérations Vital’quartier démontre son importance pour les 11 secteurs sur lesquels le dispositif a été déployé. Ces secteurs sont touchés par une vacance commerciale importante et par une forte mono-activité. Ainsi, grâce à l’action de la SEMAEST, la désertification commerciale a pu être enrayée, et de nouveaux types de commerces se sont installés sur les territoires concernés.

Lire la suite

Bilan des titres d’occupation du domaine public de la ville de Paris

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

La communication sur le bilan des conventions d’occupation du domaine public en séance du Conseil de Paris constitue une avancée et un signe que l’exécutif souhaite jouer carte sur table sur la question. Et c’est une bonne chose. Au fond, de quoi s’agit –il ? Il s’agit de faire le point sur l’utilisation qui est faite annuellement du patrimoine de la ville, de la voie publique, des espaces verts, des équipements sportifs, des équipements culturels ou, encore de nos monuments historiques. Et, à terme, d’en bonifier l’utilisation.

Vous le savez, notre groupe est très vigilant, et ce à plusieurs titres, sur cette question. Nous considérons d’abord que la ville pourrait bénéficier, via beaucoup de ces conventions, dedavantage de recettes : quand nous traitons avec de grands groupes, de grandes marques dont nous autorisons des initiatives et passons contrats ou conventions, nous pouvons être plus exigeants. Les 26 630 autorisations d’occupation du domaine public ont généré 270 millions de redevance pour la Ville. Le document qui nous est présenté indique que sur les 26 000 autorisations temporaires, ce sont 50,2 millions d’euros qui sont versés à la ville et que les 630 titres d’occupation du domaine public, CODP, DSP ou BEA, ont généré 219,5 millions d’euros en 2012.

Lire la suite

Notre intervention en faveur de la charte du nouveau budget participatif

Madame la Maire, mes chers collègues,

La crise de confiance envers l’action publique est une réalité qui touche aujourd’hui beaucoup de nos citoyens. Instances décisionnaires peu lisibles et lointaines, dossiers et projets complexes et longs dans leur mise en œuvre : l’action des institutions publiques n’est pas toujours visible et compréhensible. Et ce constat touche également les projets parisiens.

La ville de Paris mène depuis 2001 un certain nombre d’actions en faveur d’une démocratie plus participative. Je pense aux conseils de quartiers, aux nombreuses réunions de concertation dans les arrondissements notamment. Les élus et les services font d’ailleurs, un travail essentiel de pédagogie et d’explication des projets sur le terrain.

Mais cela ne suffit plus, les parisiennes et les parisiens attendent une nouvelle étape, et nous devons faire confiance à leur expertise et à leur créativité. Il faut que les habitants prennent réellement part aux projets qui ont des répercussions sur leur vie quotidienne, qu’ils puissent devenir des acteurs et non plus seulement des spectateurs de la décision publique. Il faut redonner aux citoyens leur place dans le processus démocratique au-delà des échéances électorales.

Lire la suite

Intervention sur les futurs projets urbanistiques : soyons audacieux et construisons la Tour Triangle!

Madame La Maire, mes chers collègues,

La question de l’urbanisme à Paris revêt une importance considérable car nous sommes une ville qui vit, qui est visitée, regardée à travers le monde. Quel est l’enjeu ? Notre capacité à construire un nouveau modèle urbain qui mêle dynamisme, innovation et respect du patrimoine exceptionnel dont nous sommes les héritiers. Construire le Paris de l’avenir, c’est savoir trouver le juste équilibre entre cette mise en valeur patrimoniale et une transformation urbanistique ambitieuse.

Cette communication regroupe plusieurs sujets importants liés à des évolutions urbaines et c’est une bonne chose de les avoir liées. Je les évoquerai très brièvement. Au sujet de la convention avec l’APUR, il est indiscutable que cette agence amène une expertise tout à fait intéressante pour notre collectivité et c’est l’occasion de rappeler à quel point elle nous est utile et éclaire nos travaux.Pour l’aménagement de l’ancien hôpital Saint Vincent de Paul : la reconversion du site est nécessaire et constitue surtout une belle opportunité pour la ville d’aménager, de manière innovante, et dans le respect des enjeux environnementaux et du patrimoine du site, sa reconversion. Concernant Paris Nord Est et la Gare des Mines, le projet d’aménagement de cet espace grand de 600 hectares avance. Nous sommes là dans une vraie démarche métropolitaine, ce qui valorisera dans un même projet le 18ème arrondissement, Saint-Denis et Aubervilliers.

Lire la suite