Culture

Bibliothèque numérique notre voeu adopté en Conseil de Paris

Madame la Maire, mes chers collègues,

Les 69 bibliothèques parisiennes sont des équipements importants pour l’accès à la culture pour l’ensemble des parisiennes et des parisiens. Le maillage du réseau à travers des établissements diversifiés, de par leur taille et leur fond documentaire, permet de toucher un grand nombre d’habitants, avec plus de 12 millions de prêts par an et plus de 300.000 personnes inscrites.

Nous le savons, la lecture, en lien avec le progrès technique, se diversifie, et le papier n’est plus le seul support utilisé. Il était ainsi normal que la Ville de Paris accompagne cette diversification en proposant de nouveaux supports de lecture numérique. Le développement de cette offre a commencé avec la mise à disposition de plus de 1000 liseuses accessibles au sein des bibliothèques municipales.

La Ville propose d’aller plus loin en créant une plate-forme numérique de prêt. Nous saluons bien évidemment ce projet ambitieux, qui prévoit la mise en ligne de 30.000 exemplaires de livres électroniques. La mise en ligne d’autres types d’œuvres, pourrait être envisagée. La Ville de Paris, gère en propre ou de manière déléguée des supports vidéo et musicaux, qui pourraient être mis à disposition du public par ce biais. La mise en valeur d’œuvre mettant en lumière Paris, son histoire et la diversité des créations artistiques qui s’en sont inspirées nous semblerait être une première sélection pertinente. D’autres collectivités, comme par exemple la ville de Lille, ont réussi à mettre à disposition ce type d’œuvres culturelles. Notre Ville a très certainement les capacités de le faire également.

Lire la suite

Voeu pour la création d’un label « équivalent conservatoire » – intervention en séance

La Ville de Paris mène depuis 2001 une politique de soutien à l’enseignement musical à destination des plus jeunes. Cette politique se base sur la qualité de l’enseignement et l’ouverture au plus grand nombre.

Aujourd’hui, nous pouvons constater que la demande des familles parisiennes pour des activités musicales est toujours plus importante. Et cela est d’autant plus visible en ce qui concerne les conservatoires parisiens pour qui, comme vous le savez, les inscriptions relèvent du parcours du combattant.

Les constructions et élargissements des conservatoires, qui permettraient une augmentation conséquente du nombre de places ouvertes, prennent du temps, dans un contexte budgétaire restreint. En attendant nous devons faire face à la demande des habitants pour la pratique musicale.

Lire la suite