démocratie participative

Notre intervention en faveur de la charte du nouveau budget participatif

Madame la Maire, mes chers collègues,

La crise de confiance envers l’action publique est une réalité qui touche aujourd’hui beaucoup de nos citoyens. Instances décisionnaires peu lisibles et lointaines, dossiers et projets complexes et longs dans leur mise en œuvre : l’action des institutions publiques n’est pas toujours visible et compréhensible. Et ce constat touche également les projets parisiens.

La ville de Paris mène depuis 2001 un certain nombre d’actions en faveur d’une démocratie plus participative. Je pense aux conseils de quartiers, aux nombreuses réunions de concertation dans les arrondissements notamment. Les élus et les services font d’ailleurs, un travail essentiel de pédagogie et d’explication des projets sur le terrain.

Mais cela ne suffit plus, les parisiennes et les parisiens attendent une nouvelle étape, et nous devons faire confiance à leur expertise et à leur créativité. Il faut que les habitants prennent réellement part aux projets qui ont des répercussions sur leur vie quotidienne, qu’ils puissent devenir des acteurs et non plus seulement des spectateurs de la décision publique. Il faut redonner aux citoyens leur place dans le processus démocratique au-delà des échéances électorales.

Lire la suite

Présentation du voeu « 200 lieux pour le street art »

Madame la Maire, mes chers collègues,

Paris regorge d’opportunités permettant d’embellir notre quotidien et même parfois de l’adoucir. Notre ville constitue un vivier exceptionnel d’artistes et de créateurs qui sont en constante recherche d’espaces permettant la pratique de leur art. Le street art, qui consiste à peindre, coller, dessiner des œuvres originales sur des murs ou supports urbains, se développe de manière très importante à Paris. Et c’est une bonne chose. Le street art a évidemment une première vocation qui est artistique. Mais il est devenu plus qu’une simple forme d’art.

Développement du lien entre les habitants, animation de nos quartiers, respect de l’espace public et même sentiment de sécurité : l’art urbain a vocation à inciter, dans la ville, à l’échange, à l’écoute, au partage.

Lire la suite

Les conseils de quartier

Ces instances ont été créées par la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité qui rend obligatoire la création de conseils de quartiers dans les villes de plus de 80.000 habitants. L’objectif est de mettre en place une véritable concertation sur le contenu des services publics locaux. Les élus et les fonctionnaires sont amenés à prendre en compte plus largement le point de vue des citoyens.

Sur le territoire parisien, il existe aujourd’hui 122 conseils de quartiers. Leur nombre dans chaque arrondissement dépend de la population. Leur gestion et leur organisation sont de la compétence des mairies d’arrondissement. Ils sont composés selon les cas, d’élus, de personnes qualifiées, d’habitants ou de représentants d’associations. Ce sont des espaces d’information, d’échange et de propositions sur des projets d’aménagement et sur la vie du quartier.

Ils ont également un rôle de relais entre les services de la mairie, les élus et les habitants du quartier et peuvent soumettre des vœux en conseil d’arrondissement. Un budget spécial leur est d’ailleurs dédié pour financer un certain nombre d’actions dans des domaines prédéfinis.