Notre voeu pour une extension du périmètre de l’opération Vital’quartier

Madame la Maire, mes chers collègues,

La défense du commerce de proximité est pour nous une préoccupation majeure. En effet, au-delà de l’aspect économique du développement des commerces locaux, c’est tout le vivre-ensemble d’un quartier qui dépend d’eux. La diversité et le dynamisme de ces commerces sont des objectifs que doit soutenir la Ville de Paris. Et à ce titre, l’outil porté par la SEMAEST à travers la mission Vital’quartier est un levier d’action devenu indispensable.

La Ville de Paris s’est d’ailleurs posée en précurseur sur la question du développement du petit commerce en lançant cette opération en 2004. Et le défi n’était pas simple au vu des difficultés réglementaires des collectivités territoriales pour agir. La Loi « artisanat, commerce et TPE », a d’ailleurs confirmé, avec son volet sur le « contrat de revitalisation commerciale », le bien-fondé de l’expérimentation menée par la Ville. Elle donne aux collectivités les leviers pour dynamiser un tissu commercial dégradé en validant réglementairement l’action menée par la SEMAEST.

Le compte-rendu présenté pour les deux opérations Vital’quartier démontre son importance pour les 11 secteurs sur lesquels le dispositif a été déployé. Ces secteurs sont touchés par une vacance commerciale importante et par une forte mono-activité. Ainsi, grâce à l’action de la SEMAEST, la désertification commerciale a pu être enrayée, et de nouveaux types de commerces se sont installés sur les territoires concernés.

Lire la suite