logement

[Communiqué de presse] Construire plus de logements à Paris : ne négligeons pas l’intermédiaire !

Logo conseil de Paris

Nul besoin de longues démonstrations, le logement est une question qui préoccupe les Parisiens et donc notre municipalité.

Alors que le Conseil de Paris de juillet 2016 étudiera le projet de modification du plan local d’urbanisme (PLU), le groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants »  salue la politique ambitieuse de construction de logements menée depuis 2001, mais regrette une structuration qui ne laisse pas assez de place au logement  intermédiaire.

« Avec le Plan local d’urbanisme (PLU) modifié, la mairie de Paris maintient ces choix pour améliorer la situation du logement parisien. Nous nous reconnaissons dans les réponses apportées. Mais nous pensons que le PLU n’est pas assez ambitieux pour le logement intermédiaire » indique Jean-Bernard Bros, Président du groupe Radical de Gauche, Centre et Indépendants.

En effet, la politique parisienne actuelle ne s’intéresse pas assez à l’accès au logement des salariés dont les revenus sont supérieurs aux plafonds de ressources pour l’attribution d’un logement social, mais insuffisants pour accéder à un logement dans le parc  privé. Ces derniers sont souvent contraints de quitter la capitale faute de logements appropriés.

C’est pourquoi le groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants »  dépose au Conseil de Paris un vœu pour la promotion du logement intermédiaire, qui représente une réelle offre pour les actifs parisiens aux revenus moyens souhaitant habiter la capitale, et rester ainsi proche de leur lieu de travail.

Nous demandons ainsi que dans un objectif de mixité sociale, le PLU modifié oblige les nouvelles opérations financées à comprendre davantage de logements intermédiaires, à l’exclusion des opérations menées dans les arrondissements déficitaires au titre de la loi SRU.

Relèvement du taux des droits de mutation à titre onéreux (DMTO)

Madame la Maire, mes chers collègues,

A travers le vœu du groupe RGCI, nous avons souhaité témoigner d’une certaine inquiétude quant au relèvement annoncé des droits de mutations à titre onéreux (DMTO).

Vous le savez, les DMTO sont une ressource dépendante du marché de l’immobilier, qui a bénéficié de conditions exceptionnelles ces derniers mois.

Compte-tenu des prix de l’immobilier à Paris, une grande majorité de parisiens ne peut plus devenir propriétaire. Un constat particulièrement inquiétant en ce qui concerne les jeunes ménages et les foyers modestes, potentiels primo-accédants.

Lire la suite

Modification du PLU de Paris : une nécessité et une opportunité pour la Ville

Paris, le 8 Juillet 2014

 

Le Conseil de Paris a voté mardi 8 juillet 2014, l’ouverture d’une procédure de modification de l’actuel Plan Local d’Urbanisme.

Cette démarche constitue une nécessité pour permettre la concrétisation des objectifs portés pendant la campagne électorale et sur lesquelles les parisiennes et les parisiens nous ont accordé leur confiance: étoffer l’offre de logements, développer l’attractivité économique, améliorer la qualité de l’environnement et la place du végétal dans la Ville.

A partir du 1er janvier 2016, la compétence relative au règlement d’urbanisme reviendra à la métropole du Grand Paris, qui devra élaborer un plan local métropolitain : il était donc impératif que Paris s’organise en amont.

Les élus du groupe « Radical de Gauche, Centre et indépendants » appellent à l’honnêteté et à la lucidité l’ensemble des groupes politiques, de l’opposition comme de la majorité : non, l’augmentationdes plafonds actuels de hauteur des immeubles parisiens n’est pas envisagée dans le cadre de la modification générale du PLU.

Ne jouons pas inutilement à nous faire peur.

Œuvrons pour une belle concertation, ouverte et ludique, permettant de favoriser une mobilisation citoyenne pour écrire, avec les parisiennes et les parisiens, la Ville et de demain.

 

Modification du PLU : une avancée essentielle pour Paris

Madame la Maire, mes chers collègues,

En mars 2014 nous avons été élu sur un projet pour Paris : la modification du PLU va constituer un instrument incontournable pour pouvoir le mettre en œuvre.

Le PLU n’est pas par définition un document figé, il a déjà connu par le passé des modifications pour favoriser la production de logements ainsi que pour faciliter la mise en œuvre du Plan Climat.

Dans cette nouvelle procédure de modification qui s’ouvrira en septembre, quelles seront in fine nos objectifs ? Rendre possible et concret ce sur quoi les parisiennes et les parisiens nous ont fait confiance.

Cette modification vise à répondre à nos engagements pour:

Lire la suite

Paris : Oui à la transparence absolue pour les attributions de logements sociaux

                                                                                                                   Paris, le 17 juin 2014

Le groupe « Radical de Gauche, Centre et Indépendants » soutient pleinement la démarche présentée par la municipalité afin de donner plus de lisibilité, d’efficacité et de transparence aux demandes d’attributions de logements.

La situation actuelle n’est en effet pas satisfaisante.

Le système est trop complexe et laisse encore cours aux soupçons sur l’équité du traitement donné aux dossiers de demandes. Une réforme en profondeur était donc plus que nécessaire.

Dès la campagne des municipales, nous avions défendu la mise en place d’un système de « scoring ». Le scoring (ou cotation) a pour but de rendre objective et indiscutable la sélection des demandes de logements, en instaurant une critérisation précise pour chaque dossier.

Une telle mise en place est nécessaire pour que les demandeurs puissent avoir une vision transparente, l’anonymisation des dossiers intensifiant également cette démarche.

Des améliorations pourraient être apportées à la marge, mais la mise en place d’une commission de suivi permettra d’affiner si besoin certains points de la critérisation, en rendant plus prégnant les critères liés à des raisons de santé ou à une situation de violences familiales par exemple.

Cette réforme représente ainsi un outil indissociable de la politique de renforcement de l’offre de logement social à Paris

 

Jean-Bernard BROS

Président du groupe PRG-CI

Au Conseil de Paris

 

Mode d’attribution des logements sociaux : le groupe se félicite des changements

Madame la Maire, mes chers collègues,

Le groupe « Radical de Gauche, Centre et indépendants » soutient sans réserve la démarche voulue par la ville de paris de donner plus de lisibilité, d’efficacité et de transparence à la gestion de la demande et des attributions de logements sociaux.

La situation aujourd’hui n’est pas satisfaisante et une réforme en profondeur était donc nécessaire afin de remettre ce dispositif à plat. Je souhaite tout d’abord saluer le contenu de cette délibération et le constat lucide qu’il dresse sur la situation actuelle. Je cite : « un système complexe », « une procédure à l’image négative », « des soupçons sur l’équité du système et sur l’existence de passe-droit », un «  parcours du combattant ». Ces termes forts sont la réalité de ce que l’on entend quotidiennement et il est bien que les choses soient dites.

Cette communication reprend la plupart des conclusions exprimées au sein de la M.I.E de 2012 sur les modes et méthodes d’attribution de logements ce qui assez appréciable et montre que le travail qui y est effectué n’est pas vain. Le « scoring », que les Radicaux avaient porté aux côtés d’Anne Hidalgo lors de la campagne municipale, constitue un outil adapté qui va nous permettre de gagner en lisibilité, simplicité et transparence.

Lire la suite