PUCE

Ouverture des commerces le dimanche : notre intervention

Madame la Maire, mes chers collègues,

La question du travail dominical et nocturne est un sujet qui, nous le voyons, fait débat et passionne notre Conseil et au-delà, l’opinion publique. Depuis que je suis élu au Conseil de Paris, ce sujet revient chaque année et nous en dissertons inlassablement. Alors en 2014 a été décidé la création d’une M.I.E.

Cette Mission d’Information et d’Evaluation marquait l’ambition d’un travail de fond. Nous nous étions donnés l’objectif de rechercher et d’analyser des éléments chiffrés, des données statistiques, des avis et des témoignages pour nous aider à prendre des décisions qui aillent dans le sens de l’intérêt général. Le travail de cette mission a été solide et constant.

L’engagement de chacun de ces membres, tout groupe confondu, a été important et nous avons réussi à nous accorder sur un constat commun, l’état des lieux de ce qu’est la réalité aujourd’hui à Paris du travail dominical et nocturne. Nous avons entendu de nombreux acteurs du dossier : représentants d’entreprises, de salariés et des experts aux avis très divers.

Au niveau du groupe RG-CI, nous avons abordé et suivi cette M.I.E sans tabou, avec le seul objectif d’avancer là où cela ferait sens. Le constat, et nous sommes beaucoup à le partager, est qu’une dérégulation absolue ne serait pas opportune, ni économiquement, ni socialement : rien ne garantit un développement de richesse pour la capitale, et le risque de mettre en difficulté les petits commerces est réel.

Lire la suite

Article AFP – ouverture des commerces le dimanche à Paris

 

AFP

Paris, 1 déc 2014 (AFP) – La gauche parisienne pourrait parvenir sur le travail dominical à une position commune, qui exclurait la création de nouvelles zones touristiques dans la capitale, mais proposerait d’étendre de 5 à 12 le nombre maximal de dimanches ouverts par an, a-t-on appris lundi auprès des différents groupes de la majorité.

Socialistes, communistes, écologistes et radicaux ont à coeur de parvenir à un consensus, afin de ne pas se voir imposer d’en haut une extension du travail dominical. Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron doit dévoiler ses propositions en Conseil des ministres mi-décembre. Une mission d’information et d’évaluation (MIE) doit de son côté remettre son rapport à la maire de Paris Anne Hidalgo le 16 décembre.

D’après une version provisoire du projet de loi, dont l’AFP a obtenu copie, le gouvernement prévoit de passer de 5 à 12 le nombre de dimanches ouverts autorisés par le maire, et de créer des zones touristiques internationales, créées par arrêté ministériel et non par décision du maire: un moyen pour Bercy de « passer outre aux hésitations de la mairie de Paris pour autoriser l’ouverture dominicale des grands magasins » du boulevard Haussmann, écrivait le quotidien Les Echos le 17 novembre.

Lire la suite