Communication sur la politique de santé – Intervention

Madame la Maire, mes chers collègues,

Si elle reste une compétence d’Etat, la politique publique de santé doit trouver dans l’action municipale l’impulsion nécessaire pour assurer une véritable proximité. Les inégalités territoriales sur la santé sont avant tout des inégalités sociales. Nous connaissons le lien entre les inégalités sociales et les inégalités d’espérance de vie, cela a été prouvé par de nombreuses études épidémiologiques.

 Améliorer l’accessibilité aux services de santé : cela doit être le maitre-mot de notre politique. Les obstacles sont nombreux et l’exécutif apporte aujourd’hui des éléments concrets pour répondre à ces enjeux.

 L’obstacle à l’accessibilité est tout d’abord financier. Les plus pauvres, et ADT Quart Monde le confirmait il y a quelques jours lors de la présentation de son rapport annuel, ont toujours d’énormes difficultés à se soigner, les inégalités de santé restent fortes. Concernant la médecine de Ville, la faible part des médecins exerçant en secteur 1 est préoccupante, aussi bien chez les généralistes que chez les spécialistes. Les dernières annonces de l’ordre des médecins et du syndicat des médecins généralistes n’ont d’ailleurs rien pour nous rassurer.

Lire la suite