scoot’lib

Voeu pour la mise en place de Scoot’lib – Intervention

Madame la Maire mes chers collègues,

Notre majorité se mobilise depuis de nombreuses années pour offrir aux parisiennes et aux parisiens des modalités de transports qui soient à la fois adaptées à leurs pratiques, modernes et non polluantes. Dans le même esprit qui nous habitait au moment de la mise en place de Vélib en 2007, puis d’Autolib en 2010, nous sommes nombreux à penser qu’un système de scooter électrique constitue aujourd’hui le chainon manquant entre ces deux offres.

En novembre 2013 déjà, nous proposions que la ville se penche sur la question : notre demande avait reçu un avis favorable de l’exécutif et de notre Conseil. Depuis, plus rien.

Lire la suite

« Scootlib’, le projet d’Anne Hidalgo, abandonné ou pas ? »

metro couv

Présenté avant l’élection de la maire de Paris, le projet de scooters électriques en libre-service se retrouve au coeur d’une polémique entre les radicaux de gauche, la majorité PS et les écologistes hostiles à cette mesure.

Mais où est passé le projet Scootlib’ ? Souvenez-vous : le 9 mars dernier la candidate PS à la mairie de Paris, élue depuis, dévoilait dans le JDD son projet de scooters électriques en libre-service, à mi-chemin entre le vélib’ et l’autolib’. 3.000 à 5.000 deux-roues étaient évoqués.
Six mois plus tard, dans le même journal, Jean-Bernard Bros, patron des Radicaux de gauche parisiens, s’inquiète d’une possible “reculade” de la nouvelle maire sur ce dossier.

« Aujourd’hui, Scootlib’ ne figure même pas dans la feuille de route de Christophe Najdovski [l’adjoint écologiste en charge des transports, ndlr]. Si le projet doit être abandonné qu’on nous dise pourquoi”, tonne l’élu dans les colonnes de l’hebdomadaire. Ce dernier compte déposer un voeu au prochain conseil de Paris, qui a lieu les 29 et 30 septembre, pour réclamer de la maire qu’elle “réaffirme son objectif de mise en place” de Scootlib’.

Scootlib’ abandonné ?

Interrogé par metronews, Jean-Louis Missika, co-directeur de campagne d’Anne Hidalgo et aujourd’hui adjoint en charge de l’urbanisme, assure que « c’est dans le programme [d’Anne Hidalgo] » et « qu’il est hors de question de ne pas l’appliquer”.

Pourtant, Christophe Najdovski, l’adjoint EELV en charge des transports, explique de son côté à metronews que “ça ne figure pas dans l’accord programmatique » signé entre les Verts et Anne Hidalgo au lendemain du 1er tour et que “ça ne figure pas dans la feuille de route » fixée. “Ce n’est pas quelque chose de nouveau”, souligne-t-il. Abandonné alors, Scootlib’ ? « Je n’ai pas d’informations à ce sujet. »

Contactée lundi, la mairie de Paris a de nouveau confirmé que le projet Scootlib’ serait mené à son terme. Des petites tensions entre les alliés politiques d’Anne Hidalgo qui promettent un prochain Conseil de Paris animé.

Geoffrey Bonnefoy, édition du 22 septembre 2014

Voeu relatif à la lutte contre la pollution atmosphérique – Intervention de Jean-Bernard Bros

Madame la Maire, mes chers collègues,

pollution

 La lutte contre la pollution est un défi pour lequel des mesures pérennes sont nécessaires. C’est une vision sur le long, voir le très long terme que nous devons porter car, ce sont des mesures ambitieuses et constantes dans le temps qui améliorent durablement l’air que nous respirons. Nous le savons, le transport routier, mais aussi l’industrie, le secteur résidentiel et tertiaire sont nos principaux pollueurs.

 En ce sens, la volonté de mettre en œuvre une sortie du diesel est un principe auquel nous répondons favorablement.

L’augmentation de l’offre et la qualité du transport public doivent évidemment constituer l’axe central de notre action car c’est par des mesures incitatives, en offrant des alternatives à la fois fonctionnelles, efficaces et de qualité, que nous influons sur les habitudes de transport des parisiennes et des parisiens.

Lire la suite