transport

Débat d’actualité : Paris, après les attentats

Intervention de Jean-Bernard Bros, président du groupe RG-CI

Madame la Maire, Monsieur le Préfet de police, mes chers collègues,

Notre pays et notre Ville ont été durement touchés par les attentats meurtriers du 13 novembre. Nous partageons le deuil des familles et des proches des victimes. Nous savons que de nombreux parisiens sont encore sous le choc. Comme cela a été dit, ce sont la jeunesse, la mixité de nos quartiers, notre mode de vie et nos valeurs qui ont été attaqués. Un hommage national sera rendu aux victimes le 27 novembre qui permettra à chacun de se recueillir.

Jamais un attentat à Paris n’aura été aussi meurtrier. Face à l’horreur, nous devons répondre par l’action, la mobilisation et l’engagement de tous. C’est unis vers le même but que nous devons lutter contre le terrorisme.

Dans un tel contexte, il était nécessaire que des mesures d’exception soient prises au niveau national. La prolongation de l’état d’urgence, l’augmentation des effectifs des forces de sécurité sont ainsi des mesures indispensables. Notre ville doit les accompagner.

Nous regrettons évidemment l’annulation de certaines festivités et rassemblements. Mais nous pensons qu’il ne pourrait en être autrement pour la sécurité des citoyens. Nous avons vu, dimanche 15 novembre dans le Marais et sur la place de la République, ce qu’un incident minime peut provoquer comme panique. Les autorités doivent prévenir de tels mouvements de foule.

Lire la suite

Aménagement des places de la Bastille et de la Nation

Madame la Maire, mes chers collègues,

Cette délibération marque le coup d’envoi de l’aménagement de deux places emblématiques de l’Histoire de Paris, et même au-delà de l’Histoire de France, la place de la Bastille et la place de la Nation. La priorisation de l’exécutif portée sur ces deux places constitue une bonne nouvelle ainsi qu’une démarche nécessaire.

 Notre groupe plaide pour que plusieurs principes guident ce processus de réaménagement. D’abord, passer de la logique de « rond-point » à celle de place-paysage : cette démarche permettra notamment de faciliter les circulations douces et de contribuer à en faire des lieux de vie. La démarche de réaménagement doit être globale et non parcellaire, en gardant à l’esprit que ces places dynamiseront bien au-delà de leurs seuls quartiers.

Pour Bastille, la volonté de valorisation du port de l’Arsenal est tout à fait intéressante tant il est aujourd’hui trop méconnu des parisiennes et des parisiens. Attention tout de même à ne pas tenter de reporter artificiellement et unilatéralement les flux piétons sur des axes aujourd’hui très peu empruntés et très peu commerçants comme le boulevard Bourdon, alors que les axes dynamiques majeurs se trouvent aujourd’hui de l’autre côté, au niveau des rue de la Roquette, de la rue saint Antoine, du faubourg saint Antoine ou encore du boulevard Beaumarchais. Lire la suite